L’ancien homme à tout faire de Bernard Tapie, Marc Fratani, a balancé sur l’Olympique de Marseille, son président et Jean-Pierre Bernès, directeur sportif du club de la belle époque qui a gagné, certes, mais dans des circonstances qui peu à peu commencent à devenir douteuses.

Publicité
Publicité

Des cas d’arbitres payés, de joueurs corrompus et l’utilisation de psychotropes contre les adversaires remontent à la surface. S’il y a toujours eu des doutes quant à la période faste de l’OM, ils n’en restent plus beaucoup.

Marc Fratani prévient

Fratani l’affirme. Il raconte ce qu’il a vu et non pas ce qu’il a entendu sur la réputation de Tapie ou Bernès. Il assure qu’il va publier des procès-verbaux de Jean Pierre Bernès qui montrent comment l’OM a gagné grâce à la corruption.

Accusé par Marc Fratani d'avoir acheté un d'arbitre avant un PSG ... - lejdd.fr
Accusé par Marc Fratani d'avoir acheté un d'arbitre avant un PSG ... - lejdd.fr

Au micro de RTL en début de semaine, il a aussi déclaré qu’en 1996 lorsque tout pouvait éclater au grand jour, le fait que la France était candidate à recevoir la Coupe du monde 98 a rendu difficile d’avouer que le Football français était gangrené.

L’OM a volé deux titres à Monaco selon Emmanuel Petit et Jean-Pierre Bernès

Bernès avait confirmé cela il y a presque 10 ans. Pour lui Monaco méritait notamment deux titres que Marseille lui avait ‘volé’ illégalement.

Publicité

J’ai été malhonnête pendant 4 ans. Il y a eu plusieurs matches arrangés. J’ai vu récemment une émission de télévision où on disait que Monaco s’était fait voler deux titres et c’est exact. Il y a 45 joueurs qui peuvent être mis en cause. Je ne veux pas dire leurs noms’ avait confié l’ancien directeur sportif de l’Olympique de Marseille au Monde le 12 novembre 2011. Même son de cloche du côté d’Emmanuel Petit sur les ondes de RMC qui avait aussi dénoncé dans l’émission Luis Attaque de Luis Fernandez que le club phocéen avait corrompu des joueurs sur des matchs ciblés. Selon lui, des joueurs ne jouaient pas ‘à fond’.

Vikash Dhorasso en rajoute une couche

Ce lundi, c’est l’ancien international tricolore Vikash Dhorasso qui a enfoncé le clou en rapportant des faits compromettants : ‘Mon premier match avec Le Havre sur le banc, c’était au Vélodrome. Quand nous sommes arrivés, on a vérifié toutes les bouteilles pour savoir si elles n’étaient pas ouvertes et surtout s’il n’y avait pas un point de piqûre. On avait notamment refusé de boire du jus d’orange dans l’hôtel où nous étions’.

Publicité

A toutes ces déclarations, Bernard Tapie, le Boss de l’époque, invité et interrogé hier sur Europe 1, a préféré quitter le plateau d’Audrey Crespo-Mara. La mascarade est peut-être bientôt terminée. Si une enquête s’ouvre, il faudra éventuellement retirer des titres à l’OM…

OM
Lire la suite