C’est un joueur posé et tranquille que j’ai retrouvé en famille au Paraguay, pays originaire de sa compagne et de sa fille qui est née fin avril. Nous sommes revenus ensemble sur sa carrière, ses souvenirs et sur les objectifs que le joueur de 26 ans (27 le 16 juin) s’est fixés.

La fierté de la Bolivie

Dans un pays où le football est roi, Hugo Dellien réalise de grandes choses sur le circuit mondial de l’ATP. Il y a 10 ans, il était au-delà du top 1000, le voici désormais 94e mondial mais il était il y a peu (janvier 2020) 72e, son meilleur classement. L’autre grande figure du Tennis national fut Mario Martinez (32e) mais Dellien a lui participé à tous les tournois du Grand Chelem (1er tour contre Nadal à l’Open d’Australie, 2e tour contre Tsitsipas à Roland-Garros, 1er tour à Wimbledon contre Millman et 2e tour contre Medvedev à l’US Open).

Ses matches contre Nadal a été suivi par tout le pays, le faisant passer dans une autre catégorie de joueur même si ses performances contre Tsitsipas et Medvedev, deux autres top 10, ont été de meilleure facture puisque le natif de Trinidad (Beni) avait réussi à prendre un set dans les deux rencontres. Pourtant, ni son aventure aux Internationaux de France alors qu’il y a passé la fête des mères avec sa famille, ni le match contre Nadal ne représentent son meilleur souvenir. Pour lui, la plus belle émotion fut celle avec la Bolivie en Coupe Davis en gagnant contre la République Dominicaine (3-1), ce qui a permis au pays de revenir dans le Groupe I de la légendaire compétition. On l’aura compris, la nation avant tout.

Des gros objectifs en tête

Alors que le confinement bloque tous les joueurs du circuit, Hugo continue de s’entrainer en solo même s’il est bien occupé avec son nouveau rôle de papa. Avec l’espoir de jouer Roland-Garros et/ou l’US Open en août et septembre. Son nouveau statut lui permet de rentrer directement dans les tableaux finaux des Grands Chelems.

Alors au moment de lui demander quels sont ses objectifs, il répond sereinement : ‘’devenir numéro un mondial’’. Dans un court terme, il espère bien entrer dans le top 50 et voir ensuite les choses au jour le jour.

Conscient de ses capacités, il sait ce qu’il faut faire et connait de mieux en mieux le circuit.

Les derniers résultats jouent en sa faveur et il a une grosse marge de progression. A 27 ans (dans 12 jours), il est dans la meilleure période de sa vie. Etape par étape, il sait ce qu'il veut et fera tout pour y arriver. Simple et concentré sur sa carrière, ce garçon ne divague pas dans les villes quand il voyage, il se concentre sur ce qu’il doit faire : jouer le mieux possible au tennis. On lui souhaite le meilleur.

Suivez la page Tennis
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!