Le classique entre le PSG et l'Olympique de Marseille, a été marqué par un épisode de prétendu racisme entre le défenseur olympien, Álvaro González et la star parisienne, Neymar JR. En effet, l'attaquant brésilien, a accusé le joueur espagnol d'insultes racistes dans une confrontation verbale, qui a fini par lui valoir un carton rouge après la vérification du VAR, à la toute fin de cette rencontre houleuse, pour avoir assené une petite tape à González à l'arrière de sa tête.

Et, dans une interview accordée à la chaîne de télévision française, BFM Business, le président de la fédération française de Football (FFF), Noël Le Graët, a souhaité donner son avis sur ce match et ces accusations du joueur passé par le FC Barcelone.

Mais, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien président de l'En Avant Guingamp, aurait peut-être du ne pas s'exprimer à ce sujet.

Noël Le Graët nie l'existence du racisme dans le football

Ce n'est pas le premier avis controversé du président de la fédération française de football, concernant la position d'une entité dans la lutte contre la discrimination. En effet, Il y a un an, il a déclaré qu'il ne soutenait pas l'interruption des matches si des chants homophobes étaient enregistrés. Cette fois-ci, Noël Le Graët, dans un entretien dans l'émission "Le grand journal de l'éco" sur BFM, il a pratiquement nié l’existence du racisme dans le football et dans le sport d'aujourd'hui : "Beaucoup de choses se sont passées, mais je trouve cela très compliqué. Lorsque un black marque un but, tout le stade se lève pour applaudir. Il n'y a pas de racisme dans le football, en fait, s'il y en a, c'est minime", a-t-il commencé par se justifier.

Il poursuit en déclarant que, c'est dommage que la plus grande affiche du football français se passe ainsi et il s'insurge sur le comportement des joueurs sur le terrain qui n'était pas exemplaire: "Ils auraient dû garder leur sang-froid et présenter le spectacle que nous espérions tous", a-t-il déclaré.

Puis, Interrogé spécifiquement sur la plainte de Neymar contre le défenseur de l'Olympique de Marseille, Noël Le Graët, n'a pas souhaité répondre directement à la question et s'est dérobé: "Vous ne savez pas et n'avez pas entendu ce qui a été dit par Álvaro à Neymar", a t-il conclu.

Pour rappel, la Commission de Discipline de la LNFP (Ligue des Footballeurs Professionnels) enquête sur l'affaire.

De plus, le journal Le Parisien, affirme que le PSG aurait déployé une équipe pour analyser les images et prouver les insultes racistes d'Álvaro envers Neymar. De son coté, RMC croit savoir que Neymar pourrait recevoir jusqu'à sept matchs de suspension, alors que, le défenseur espagnol pourrait etre suspendu pour dix rencontres.

Les internautes choqués par les déclarations de Noël Le Great

Suite à l'interview du président de la fédération française de Football, Noël Le Great, les twittos se sont indignés et ont vivement critiqués les propos de l'homme de 78 ans, sur le racisme dans le sport.

Un internaute qui a partagé la partie de l'interview dans laquelle le premier responsable du football français, avait tenu ces propos sur la racisme: "Le paragraphe est irréel.

C’est un malade mental", a t-il commenté.

Un autre écrit: "Dans quel monde il vit pour croire que la question du racisme c’est est ce qu’on fête un but inscrit par un mec issue d’une minorité ethnique ??? Mais c’est un malade mental il faut se faire piquer monsieur".

D'autres, s'insurgent par le mot 'Black', utilisé par le président de la FFF: "Déjà encore utiliser le mot black montre qu'il n'a pas conscience du problème"..."Il a un problème... Déjà utiliser le mot black au lieu de noir prouve qu'il a un souci (probablement inconscient)".

Un dernier donne raison à Karim Benzema, qui avait soutenu que le coach des bleus et sa direction avaient cédé à une partie raciste de la France: "faut croire qu'en plus d'être un p*tain de joueur, @Benzema, est également clairvoyant !

".

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!