La diffusion du documentaire réalisé par Marie Portolano et Guillaume Priou nommé « Je ne suis pas une sal*** » a provoqué un torrent de réactions. Depuis, de nouvelles révélations ne cessent d'être communiquées. Celles du site internet « Les Jours » ont eu l'effet d'une bombe lorsque ce dernier a divulgué la censure du documentaire par Canal+, pour protéger son consultant vedette qui se voit d'après ses propos comme « L'homme à abattre ».

Un comportement abusif envers plusieurs femmes...

Ce sont plusieurs faits qui ont été vivement reprochés à l'homme aux 2,5 millions d'abonnés sur Twitter.

Un bisou forcé sur Isabelle Moreau en 2011, la même chose sur Francesca Antoniotti en 2016 qui a qualifié cet acte d'humiliation, et la jupe de Marie Portolano soulevée devant spectateurs et collègues en 2016 pour laquelle, Ménès a simplement plaidé le trou de mémoire. La montée de la colère sur les réseaux sociaux concernant son cas, a poussé le consultant à se présenter dans l'émission Touche Pas à Mon Poste du 22 mars pour répondre de ses actes et s'exprimer sur ces affaires. Bien qu'il ait reconnu ne pas avoir volé les critiques qui lui ont été faites, Pierre Ménès a cherché à se trouver des excuses plutôt que de vouloir vraiment s'excuser. Mettant ainsi en avant son état de santé défaillant lors de l'affaire de la jupe « C'était ma dernière émission avant que je tombe malade et que je disparaisse des écrans pendant 7 mois.

Je n'étais pas dans mon état normal » ; et pointant du doigt une société où « Aujourd'hui c'est mee too, on ne peut plus rien faire on ne peut plus rien dire. »

… qui a poussé Habib Beye à réagir

Ce mardi 23 mars dans les colonnes du journal L'Équipe, nous apprenons qu'une altercation entre Habib Beye et Pierre Ménès aurait éclaté suite à l'émission un soir de Classique.

En cause, le comportement de Ménès vis-à-vis des Femmes. Il faut savoir qu'en interne plusieurs plaintes de journalistes, de maquilleuses et de coiffeuses ont été remontées à la direction le concernant. Une attitude et une impunité qui a fini par excéder le caractériel Habib Beye, ancien défenseur de l'Olympique de Marseille et de Newcastle (Angleterre).

La suite est racontée par le quotidien sportif :

« À ce sujet, le ton était monté très haut avec Habib Beye. Dans la soirée qui avait suivi l’émission, Habib Beye aurait sévèrement reproché à Ménès de mal se comporter avec les femmes, rappelant ce qu’il s’était passé avec Portolano. »

Mais ce jour-là, Ménès ne fut pas le seul a être ciblé par Beye :

« Dans la foulée, Beye avait interpellé les autres journalistes présents, leur reprochant leur silence devant pareille attitude… »

Ambiance...

Suivez la page Football
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!