Le Real Madrid s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, en battant l’Atalanta Bergame 3 buts à 1. Auteur d’un grand match, Karim Benzema a porté les siens, et permet aux Merengues de retrouver les quarts, après 2 échecs consécutifs en 1/8eme de finale.

Le Match : un Real plein de maîtrise

Le Real Madrid a disposé de l’Atalanta sur le score de 3 buts à 1 hier soir dans son stade Alfredo Di Stefano. Vainqueur à l'aller sur la plus petite des marges (0 - 1), les joueurs ont confirmé leur supériorité pour valider leur billet pour les ¼ de finale.

Après une première demi-heure maîtrisée, l’inévitable Karim Benzema a ouvert le score à la 34eme minute de jeu, bien aidé par le gardien adverse, auteur d’une relance hasardeuse. C’est le capitaine Sergio Ramos qui fait le break à l'heure de jeu en transformant un penalty obtenu par le virevoltant Vinicius (2 - 0). Les Italiens réduisent le score sur un sublime coup-franc de Muriel à la 83eme (2 - 1), mais Ascensio marque le but espagnol sur l’engagement (3-1 84 ème). L’Atalanta pourra regretter son match aller, où ils ont été sévèrement battus. Mais ce soir, le Real a été trop fort pour laisser la moindre chance aux Italiens. Rivalisant dans le jeu, ils n’auront pas été en mesure d’inquiéter suffisamment le but madrilène.

Manque de présence offensive et efficace, a ce niveau là et face au Real Madrid, 13 fois vainqueur de la compétition, les joueurs de l’Atalanta ne pouvaient espérer mieux. Il aurait fallu emballer davantage le match après la réduction du score de Muriel à la 83eme, mais Ascensio à douché les espoirs Italiens en 1 minute. Le Real n’aura donc pas tremblé face à une Atalanta trop gentille, et retrouve donc les quarts de finale de la Ligue des champions, une première depuis 2 ans.

L’homme du Match : encore lui… Auteur de 33 % des buts du Real cette saison, et impliqué sur 40 % d’entre eux (buts + passes décisives), Karim Benzema continue de porter le Real en Liga et en Ligue des champions. Non seulement buteur ce soir, il a été aussi le joueur le plus impliqué dans le jeu de son équipe.

Le français a récité son Football, sortant de sa zone de confort comme il sait si bien le faire, multipliant les passes vers Lucas Vasquez et Vinicius, il a permis au Real d’avoir la maîtrise offensive du jeu.

Buteur a la 34eme minute et profitant d’une boulette de Sportiello, le français est clinique dans la finition, 1 - 0 pour le Real. Avec ce but, Karim Benzema devient le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions avec 70 réalisations. La légende Raul le devance… d’un but (71). Si Sergio Ramos lui avait laissé l’honneur de tirer le penalty (60eme), la soirée du français n’en aurait été que plus belle. Mais qu’importe, l’essentiel est la, le Real est qualifié pour les quarts de finale. Karim Benzema continue d’écrire sa légende au Real. Principal atout offensif de son équipe (en l’absence d’Eden Hazard), il démontre qu’il est bien plus qu’un buteur. C’est le patron de cette équipe.

Ce n’est pas le plus grand Real que l’on a pu connaître cette saison, mais tant que Karim Benzema continuera de marquer, le Real sera au rendez-vous.

Quelle saison pour le Real Madrid ?

Difficile de juger le Real, et que penser de son parcours cette saison ? Disons que les Madrilènes ont fait le boulot en écartant l’Atalanta Bergame en 1/8eme de finale. Sur le papier, c’était un tirage plutôt clément, à condition de prendre la double confrontation par le bon bout. Face au Bayern ou à Manchester City, ce sera une autre histoire (Le Real Madrid jouera Liverpool). Mais une élimination pour la 3eme fois consécutive en 1/8eme, et face à l'Atalanta, aurait fait tâche. C’est en quelque sorte une autre compétition qui commence pour Zinedine Zidane et ses hommes.

Le coach français continue de faire confiance aux hommes avec qui il a gagné 3 Ligues des champions, mais les quarts de finale poussent sûrement le Real vers ses limites. N’oublions pas que le Real cherche à se reconstituer un effectif de galactiques. Mais la crise sanitaire est venue retarder les plans de Florentino Pérez (Mbappe, Haaland, Pogba). En attendant, Zidane doit faire avec ce qu’il a, et force est de constater qu’il le fait plutôt bien. Il possède des joueurs d’expérience, un capitaine emblématique et un buteur hors norme. Sur le papier, le Real fait moins peur, mais à n’en pas douter, il possède de quoi faire tomber n’importe quels cadors européens. Il sera intéressant de voir les Madrilènes opposés à une équipe forte du football européen.

Mais le club pourrait aussi avoir de la chance et affronter des équipes plus modestes comme Porto, tombeur de la Juventus, ou des équipes en difficulté dans leur championnat, comme Liverpool ou Dortmund. Pas pour autant des matchs faciles, car à ce stade de la compétition, la Ligue des champions nous offre toujours ce qu’elle a de meilleur. Et pourquoi pas un duel de buteur entre Karim Benzema et Haaland ? À suivre.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!