À Imola, pour le deuxième Grand Prix de la saison, le départ s’est effectué sous la pluie et la piste détrempée en a trompé plus d’un. Les plus aguerris ont pu partir à la faute, comme Sergio Pérez, Charles Leclerc et Max Verstappen. Même le septuple champion du monde Lewis Hamilton, réputé pour sa conduite propre, a réussi à partir à la faute, réduisant à néant ses chances de victoire.

La collision entre Russell et Bottas

Au trente-et-unième tour, alors que plus tôt, Lewis Hamilton part à la faute en remontant le traffic, Valtteri Bottas et George Russell s’accrochent en pleine ligne droite.

Pour remettre dans le contexte, d’un côté, Russell est dixième, et marquer un point revient déjà comme une victoire au volant de sa Williams. D’un autre côté, Bottas, après une qualification totalement ratée, est neuvième et n’arrive pas à remonter et batailler avec les pilotes de front au bord d’une des meilleures voitures de la grille. De plus, les deux pilotes changent le même tour de pneumatiques pour passer des pneus secs alors que la piste commence seulement à sécher. Or, au tour suivant, en bout de ligne droite, Russell tente de dépasser, aileron arrière mobile ouvert, le pilote Finlandais à bord de sa Mercedes, pour gagner la neuvième place.

À plus de 300 km/h, arrivant avec 30 km/h en plus, George Russell se décale sur la droite de Bottas.

Mais le Finlandais défend sa position et fait déporter le Britannique pour éviter la collision. Il perd le contrôle de sa monoplace après avoir mis deux roues sur l’herbe lors de cette manœuvre. Le pilote en perdant le contrôle, vient s’accrocher avec Bottas. Un énorme accident s'ensuit. Les deux monoplaces s’entrechoquent et percutent le mur violemment à plusieurs reprises.

Des débris sont projetés partout sur la piste et la course est interrompue avec un drapeau rouge pour permettre le nettoyage de la piste, l’extraction des véhicules détruits et la vérification de l’état des barrières.

Réactions des pilotes à chaud

Après un crash d’une telle ampleur, forcément la question qui se pose : à qui la faute ?

Bottas ? Russell ? Quoi qu’il arrive, les deux pilotes n’ont pas manqué de rejeter l’entièreté de la responsabilité de l’accident sur l’autre.

Lors de l’accident, les deux pilotes ont été fortement secoués par ces multiples violents impacts. Le Britannique étant le premier à être sorti de sa voiture, s’inquiète de ne toujours pas voir le Finlandais sortir de sa voiture et va à sa rencontre pour prendre de ses nouvelles. Et à la grande surprise de tous, en dépit de sa réputation de pilote tempéré, il rejette la main du pilote Williams et l’accuse d’avoir provoqué cet accident en lui faisant un doigt d’honneur. Suite à ça, George Russel claque le casque de Bottas et quitte les lieux de l’accident.

Les pilotes réagissent après l'accident

Plus tard, en interview, les deux hommes se sont exprimés sur l’accident et ont tenu des propos totalement différents.

D’un côté, George Russell accuse Bottas de ne pas avoir laissé suffisamment d’espace. Il affirme que la Williams était rapide et s'appuie sur le Gentlemen's agreement qui dit que lorsqu'une voiture plus rapide avec le DRS se rapproche, on ne donne pas de coup de volant au dernier moment. Il ajoute que ce n'est pas complètement sa faute, mais il ne croit pas que ce soit de la sienne.

Bottas, quant à lui, accuse Russell d'avoir perdu sa voiture tout seul étant donné qu'il y avait suffisamment de place pour deux voitures.

De plus, il ne comprend pas pourquoi le Britannique se plaint alors qu'il est totalement fautif dans l'accident.

En tout cas, cet accident aura laissé sans aucun doute des messages de lourdes conséquences et des images très impressionnantes. À ce jour, Russell s’est excusé sur son compte Instagram, auprès de Valtteri Bottas, prenant la responsabilité du crash.

Ne manquez pas notre page Facebook!