4

Connaissez-vous le réalisateur/scénariste/producteur/écrivain d’origine mexicaine qu’est Guillermo Del Toro [VIDEO] ? Peut-être aurez-vous déjà eu affaire à l’un de ces longs-métrages (Le Labyrinth de Pan, Hellboy, Pacific Rim, Crimson Peak) ? Toujours pas ? ! Alors peut-être avez-vous déjà entendu parler de son tout dernier long-métrage, La Forme de l’eau (The Shape of Water [VIDEO]), prévu en France pour le 21 février 2018 ? !

Le film met en scène l’histoire d’une femme, Elisa. Celle-ci mène une existence solitaire, d’autant plus qu’elle est muette. C’est lorsqu’elle et sa collègue et meilleure amie Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres que sa vie prend un nouveau tournant.

Si cela vous intéresse, laissez-moi vous dévoiler quelques anecdotes de tournage du film.

Une créature anecdotique !

Nombreux de ceux qui auront vu le film pourront faire un commentaire sur la créature de Guillermo Del Toro. En effet, après avoir vu la bande-annonce du film ou après avoir assisté à l’une de ses avant-premières, les spectateurs habitués aux films du réalisateur auront noté quelque chose d’intriguant ; la créature ressemble étrangement au Faune du Labyrinth de Pan ou à Abe Sapien de Hellboy. Ce n’est pas du tout un hasard ! Toutes ces créatures ont en commun l’interprète caché sous son costume, l'acteur Doug Jones ! Celui-ci est désormais un grand habitué, car il en est à sa 7e collaboration avec le réalisateur !

Un effort à la hauteur des espérances !

Apprendre, c’est difficile quel que soit le domaine d’apprentissage.

Top vidéos du jour

Lorsque l’on est enfant, on apprend à marcher, parler, etc. Cependant, lorsque l’on est muet, le langage doit passer par les gestes. Pour pouvoir au mieux incarner son rôle, l’actrice Sally Hawkins (Elisa) s’est décidé d’apprendre le langage des signes américain ! Un effort remarquable et appréciable qui lui permettait de rendre son jeu plus naturel et qui lui permettait l'improvisation si le besoin s’en faisait ressentir.

Un titre, aussi inspirant que le réalisateur lui-même.

Si le film de Guillermo Del Toro est amené à vous séduire, le réalisateur lui-même peut dans la définition du titre de son film La Forme de l’eau, vous transporter.

Guillermo Del Toro explique dans une interview à Allociné que pour lui, l'eau prendrait la forme de son contenant. Cette eau est pour lui la plus puissante des forces et la plus malléable existante. Il compare cela à l'amour, qui prendrait la forme de ce que nous convoitons le plus (homme, femme, créatures...). Une définition aussi belle que véritable.