Les ch’tis et leur accent hors du commun sont mis à l’honneur dans le tout dernier film de Dany Boon chorti din ch’nord eul (sortie dans le nord le) 24 février 2018 et le 28 février dans le reste de la France.

Si Dany Boon dans son titre et son casting (avec notamment Guy Lecluyse et Line Renaud) rappel beaucoup Bienvenue chez les Ch’tis, sortie le 27 février 2008, il reste catégorique, La Ch’tite famille n’en est pas pour autant une suite. Lors d’une des avant-premières de son film, Dany Boon, accompagné de Guy Lecluyse et Laurence Arné, a pu parler du long-métrage.

Un projet de longue date !

Dany Boon aura mis beaucoup de temps à écrire ce film dans lequel il revendique ses racines prolo-ch’tis ; une idée qui lui est parvenue au début des années 2010.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Musique

La première version (selon le réalisateur) date de 2011 et le film a été repoussé à plusieurs reprises, car selon lui, il était trop tôt pour le réaliser. Étant un projet qui lui tenait très à cœur, Dany Boon le réalise seulement un an après RAID dingue [VIDEO] ; il n’y avait pas d’urgence, mais de l’envie !

Un acteur, un rôle !

Lors de l’avant-première, Dany Boon met l’accent sur une chose ; il écrit le rôle pour l’acteur qui va l’interpréter.

C’est ce qu’il dit notamment pour Line Renaud [VIDEO] : « J’ai écrit en pensant à elle […] ». Lors d’une conversation entre Guy Lecluyse et lui, il dit : « J’ai écrit pour vous deux, en pensant à vous dans les rôles […] » parlant de G. Lecluyse et Valérie Bonneton. Laurence Arné ajoute que tous les rôles du film sont très beaux, notamment pour les femmes, que Dany Boon aura pensé comme des femmes fortes telles que Constance qui se bat pour son couple et la mère de Valentin qui se bat pour sa famille. « Un film qui fait du bien ! C’est un message positif sur ce que sont les femmes et les couples d’aujourd’hui. »

Apprendre le ch’ti !

Laurence Arné nous raconte une anecdote de tournage ; son apprentissage du ch’ti pour son rôle. « J’ai même appris le ch’ti pour le film, et c’était mon rêve… », aura-t-elle dit avec humour aux spectateurs d’avant-première, avant d’ajouter : « Mais j’ai adoré apprendre cette langue qui est très physique, on y implique le corps quand on parle, elle nous connecte et nous ancre, elle nous réanime, c’est une langue électro-choque. »

Dany Boon et son film

À travers ce film drôle et touchant, Dany Boon nous offre une palette de personnages avec qui tout le monde peut s’identifier. Le réalisateur explique qu’il se revoit parler à sa mère comme son personnage le fait avec Line Renaud dans le film, et ajoute que les parents considèrent toujours leurs enfants comme des enfants, et que de l’autre côté, les enfants ont toujours ce côté « S’il te plaît dépose-moi à l’école, mais un peu plus loin, pas devant ! ».

Un film qui reflète la société et la relation entretenu entre les parents et enfants d’aujourd’hui !