Il y a quelques jours, Laura Smet et David Hallyday, les enfants du regretté Johnny Hallyday décédé le 5 décembre 2017 à 74 ans, apprenaient avec stupeur que leur père les avait "déshérité" au profit de sa femme Laeticia et de ses deux jeunes filles Jade et Joy. Un choc pour les deux aînés, en particulier pour Laura, fille que Johnny a eu avec l'actrice française Nathalie Baye, qui n'a pas hésité a ouvrir publiquement les hostilités. Pour elle, les clauses de la distribution de l'héritage sont plus que défavorables pour elle et son demi-frère, fils de Johnny et de Sylvie Vartan. Soutenue par David qui sera "codemandeur" dans cette procédure, elle décide alors de se battre pour constater ce testament [VIDEO] devant la justice et de "mener toutes les actions de droit" pour qu'il soit modifié.

Que dit précisément le testament de Johnny ?

Rédigé à Marnes-la-Coquette, lieu de résidence du rockeur et de sa femme Laeticia, ce testament datée de 2014 se dit "olographique", c'est à dire qu'il a été rédigé sans notaire et sans témoin. Ce testament, qui révoque les trois précédents où figuraient tous ses enfants, est nettement en faveur des deux dernières filles adoptives d'origine vietnamiennes de Johnny et Laeticia Hallyday, âgées de 9 et 13 ans. En effet, les deux filles toujours mineures à l'heure actuelle, hériteront de l'ensemble du patrimoine et des droits d'artiste de leur père, en cas de décès de leur mère Laeticia. De plus, comme Johnny Hallyday possédait un bien aux Etats-Unis, ce testament tombe sous le coup de la loi californienne qui autorise à déshériter ses enfants en toute légalité, contrairement à loi française.

Lundi dernier, en apprenant la nouvelle, Laura Smet décide de contester le testament de son père en envoyant un communiqué à l'AFP pour que sa décision soit rendue publique. En médiatisant cette procédure, Laura et David souhaitent-ils diaboliser Laeticia, avec qui ils n'ont jamais vraiment entretenu de bons rapports, afin de parvenir à leurs fins ?

Pourquoi Johnny a écarté Laura et David de sa succession ?

La rédaction de RTL a eu accès aux trois testaments rédigés par Johnny Hallyday. Un premier établi en Suisse en 2011, un second en avril 2014, puis une page manuscrite formulée par le rockeur dont David et Laura n'avaient pas connaissance. Ces quatre pages datées de juillet 2014 et rédigées en anglais ont été dressées devant un notaire à Los Angeles. Dans ce dernier testament qui fait foi, le chanteur préféré des français estime que ses deux premiers enfants auraient largement profité de sa fortune de son vivant et de sa notoriété pour faire carrière.

En revanche, les deux fillettes sont encore des enfants et leur père voulait les protéger au maximum [VIDEO].

Concernant Laura, son père lui avait légué la somme de 442 000 euros pour l'achat d'un appartement à Paris en 2003 et 450 000 euros pour un autre appartement quatre ans plus tard. De plus, Laura Smet recevait environ 5000 par mois depuis 2004. A ce jour, la fille aînée de Johnny Hallyday aurait profité de plus de 800 000 euros. Dans le cas de David, son père lui avait légué en 2002 sa part de "La Villa Montmorency" où il avait vécu avec Sylvie Vartan d'une valeur estimée aujourd'hui à 10 millions d'euros. De ce fait, le chanteur a estimé avoir déjà été très généreux avec Laura et David, ses deux premiers enfants.

David soutient sa soeur

Resté silencieux et en retrait depuis cette bataille juridique et médiatique, David Hallyday sort de son mutisme sur les réseaux sociaux. Agacé de voir les insultes s'accumuler contre sa soeur Laura, il décide de prendre la parole pour remettre en place une internaute : "Je ne peux lais­­ser passer de tels propos infondés et haineux. Vous ne connais­­sez rien de tout ça, et cela ne vous regarde pas. Ce qui est très inté­­res­­sant par contre c’est que la seule personne qui parle d’argent ici c’est vous."