Jamais le jury de The Voice [VIDEO] n'avait été autant bouleversé qu'en découvrant le talent artistique de #Mennel Ibtissem. Malheureusement, le Hallelujah que la candidate franco-syrienne voilée empreinta, avec délicatesse, au répertoire de Leonard Cohen restera un vague souvenir.

Ses publications rédigées durant l'été 2016 sur les réseaux sociaux, après les #attentats perpétrés à Nice et à Saint-Étienne-du-Rouvray, ont refait surface et créent la polémique. Elle y attaquait notamment le gouvernement de l'époque, qu'elle traite de "terroristes".

Mennel Ibtissem, des excuses... et l'exclusion ?

Sans tarder, les réactions ont afflué, là aussi sur les réseaux sociaux.

Des élus ont fustigé "l'incohérence" et "l'immonde rhétorique" de Mennel Ibtissem. L'intéressée n'a eu d'autre choix que de faire son mea culpa, dans la nuit de mardi à mercredi, sur sa page Facebook. "Je regrette profondément ces messages. Le soir des attentats, j’étais choquée et ne comprenais pas pourquoi cet attentat n’avait pas pu être empêché par les autorités", précise-t-elle. Et de conclure en prônant "la tolérance envers les autres et la paix envers nous".

Or, le feu de la polémique est loin d'être éteint. D'après Europe 1, Shine a organisé une réunion de crise, en présence de la jeune artiste, mardi au siège de TF1. Les dirigeants de la société de production vont devoir régler un problème existentiel inédit. Ce qui sera fait très rapidement, assure la chaîne, toutefois peu encline à prendre une décision hâtive après avoir pris connaissance des publications maladroites de la Franco-syrienne.

'The Voice 7', un cru déjà inédit

La protégée de Mika doit-elle être exclue de l'aventure ? Un tel scénario paraît improbable, puisqu'il pourrait déséquilibrer la compétition. Pour Agathe Auproux (TPMP), ce n'est pas un problème. "TF1 sera obligée de la faire partir", a asséné la chroniqueuse, lundi. Elle est depuis revenue sur ses propos, dans l'émission de Cyril Hanouna. Interpellé par Françoise Laborde (CSA), Nikos Aliagas est, lui, resté dans sa réserve.

Pragmatique, l'animateur emblématique de The Voice se cachera sans doute derrière la décision de la chaîne qui l'emploie. Néanmoins, il n'est pas sans ignorer que le destin de sa candidate pourrait se dessiner lors de l'audition ultime ou lors des duels. Une qualification de Mennel pour les directs reste envisageable, mais elle pourrait contraindre la production à repêcher un concurrent éliminé, pour des raisons éthiques. À moins que TF1 ne laisse tout simplement le public prendre les choses en main au prix du vote. #The Voice