Il y a quelques mois, le blogueur Jeremstar dévoilait que le monde de la télé-réalité et l'industrie du sexe était étroitement liés. Selon les dires du jeune homme, des candidates n'auraient pas hésité à accepter de rejoindre des hommes en échange d'un généreux cachet.

Les producteurs de films pornographiques tourneraient également beaucoup autour des candidates à la notoriété importante. On connaissait le parcours de Laly, candidate de la première saison de Secret Story qui, après son métier de strip-teaseuse, a fini par rejoindre le milieu du film pour adulte.

Publicité

Mais certaines candidates lèvent le voile sur ce qui attend les jeunes enfants après les tournages, et c'est aujourd'hui Evy, aperçue dans Les Princes de l'Amour et Les Anges qui se livre sans langue de bois.

Un homme d'affaires de Genève recherche compagnie

C'est au youtubeur Sam Zirah que la jeune femme s'est confiée. Elle a d'abord révélé avoir été contactée par un homme d'affaires vivant en Suisse, et travaillant dans le luxe, qui lui aurait proposé de passer une nuit avec lui dans un palace, "contre rémunération".

Si Evy dit recevoir différentes offres de prix, elle parle dans la vidéo de 5000 ou 1000 euros. La candidate poursuit en disant qu'elle ne répond pas, ou parfois en insultant ses interlocuteurs.

Poussée par Sam Zirah et ses questions, elle affirme que c'est une pratique courante dans le monde de la télé-réalité, et que ces jeunes Femmes sont aussi convoitées par des footballeurs. Elle serait d'ailleurs sortie avec l'un d'entre eux, sans le nommer, mais indique finalement qu'elle n'est ni attirée par le foot, ni par leur argent. Elle le répète, jamais elle ne fera de l'escorting, bien qu'elle comprend pourquoi certaines femmes se laissent tenter.

Publicité

Des propositions indécentes

Elle poursuit en parlant des propositions étranges (contre rémunération) qu'elle a reçues. "Des fétichistes des pieds" lui auraient proposé 1000 euros contre l'envoi de ses chaussettes ou chaussures, et certains auraient même voulu lui lécher les pieds. "Tu reçois des trucs chelous sur les réseaux" dit-elle.

Mais elle a également reçu des propositions professionnelles venant du milieu pornographique. Jackie & Michel, la société française, aurait appelé la candidate pour tourner un film pour adulte.

Ils lui proposaient 400 euros, trop peu pour la jeune femme. "J'ai rien contre le porno ou contre les gens qui font du porno, mais même 10.000 euros je fais pas de porno. J'avais croisé le gars en boite, il a trouvé mon mail sur Instagram. Offre moi un million, là je dis pas..."