Touche pas à mon poste, du fait de sa diffusion en direct, n'est logiquement pas avare en polémiques. Difficile pour le présentateur Cyril Hanouna de garder un contrôle permanent sur ce qui se dit à l'antenne, et les invités ou les chroniqueurs ont parfois des mots qui dépassent leurs pensées. On se souvient des propos d'Eli Semoun sur les personnes handicapées qui avaient énormément fait parler, tout comme les propos humiliants de Cyril Hanouna envers Matthieu Delormeau (il le qualifiait de pleureuse et lui envoyait à la figure qu'il "s'était fait virer d'NRJ 12 comme une merde").

Publicité
Publicité

Le direct de l'émission est donc sa plus grande force, mais également une grande faiblesse. L'émission a tellement enchaîné les polémiques que le CSA a fini par la punir très sévèrement (trois millions d'euros d'amende) suite à un canular jugé homophobe. Aujourd'hui, c'est un réalisateur français qui au centre de l'attention à la suite de son passage le mercredi 16 janvier 2019.

"Elle est pas mal, et bais**** aussi"

Jean-Pierre Mocky était invité à l'émission ce mercredi.

Le réalisateur français est connu pour sa forte personnalité et ses propos piquants. Il n'est donc pas si étonnant de le voir déraper ainsi. Ce qui l'est plus, c'est sûrement la manière dont la chroniqueuse Géraldine Maillet l'a défendu. Cyril Hanouna montrait en effet des photographies au metteur en scène et celui-ci disait à haute voix ce qu'il en pensait. Quand est venu le tour de Nabilla, le réalisateur s'est contenté d'un "elle est pas mal, et bais**** aussi celle-là".

Publicité

Le présentateur étouffe un fou-rire, puis s'est maladroitement rattrapé en rappelant qu'elle allait bientôt se marier. "On embrasse notre amie" a-t-il rajouté. Cyril Hanouna a eu du mal à se positionner sur ces propos, tandis que Géraldine Maillet quant à elle a félicité le réalisateur pour son franc-parler : "je trouve que ce n'est pas du tout dégradant ou humiliant pour la femme, au contraire ça fait du bien".

"Je n'accepte pas le manque de respect en général"

La principale intéressée a fini par répondre à la polémique mais n'a pas souhaité mettre de l'huile sur le feu.

Elle s'est contentée de deux tweets très clairs quant à son point de vue sur cette attaque : "Bref, ne vous prenez pas la tête, il y a des personnes qui n'ont aucune éducation, et pour qui il est malheureusement trop tard pour changer. Je n'accepte pas le manque de respect en général, mais encore moins le machisme #balancetonporc". Elle a ensuite répondu à une internaute qu'elle trouvait les propos du réalisateur "rabaissant pour la femme". De quoi éteindre la polémique avec fermeté.

Publicité

Lire la suite