Ce mercredi 27 février, Cyril Hanouna, l’animateur-producteur vedette de la chaîne C8, a poussé la chansonnette, avec beaucoup d’humour et d’ironie, pour réclamer au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le remboursement de la très lourde amende de 3 millions d’euros infligée à la suite d’un sketch jugé homophobe et diffusé le 18 mai 2017 pendant le prime TPMP ! Radio Baba.

Des relations tendues entre le CSA et C8

À l’époque, le CSA était présidé par le haut-fonctionnaire et énarque Olivier Schrameck, âgé de 67 ans.

Publicité
Publicité

Il a quitté ses fonctions le 23 janvier dernier pour rejoindre le Conseil supérieur de la magistrature. Et c’est à lui, tout naturellement, que Cyril Hanouna s’est adressé dans sa chanson…

Pendant la présidence d’Olivier Scharmeck, les relations ont toujours été tendues – c’est le moins que l’on puisse dire ! – entre le gendarme de l’audiovisuel et la chaîne C8, plus particulièrement pour les émissions présentées et produites par Cyril Hanouna.

L’animateur vedette de C8, qui possède la société de production H2O, est un électron libre.

C’est un fait. Ses vannes et ses sketchs – comme celui jugé homophobe et diffusé lors du prime TPMP ! Radio Baba du 18 mai 2017 – sont loin de faire l’unanimité auprès des téléspectateurs. Même pour ceux qui n’ont jamais regardé une seule de ses émissions !

Un appel de détresse qui n’a jamais existé

Tout juste après la diffusion du sketch jugé homophobe et signalé en masse auprès du CSA, Nicolas Noguier, le président de l’association de lutte contre l’homophobie Le Refuge, reconnue d’utilité publique, avait indiqué, qu’un jeune homosexuel, appelé par Cyril Hanouna pendant le prime, avait été reconnu par ses proches et sa famille et était dans un état de profonde détresse.

Cette révélation avait fait couler beaucoup d’encre dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Publicité

On ne sait pas si c’est pour cette raison que l’amende infligée par le CSA avait été aussi importante. Certaines personnes semblent le penser...

Coup de théâtre, en novembre 2018 : l’association Le Refuge a admis qu’elle n’avait jamais reçu d’appel d’un jeune homme en détresse. Il s’agirait, selon Nicolas Noguier, son président, d’une invention de l’un de ses écoutants

Quoi qu’il en soit, c’est désormais à la justice d’établir la vérité. La société de production de Cyril Hanouna a déposé plainte pour diffamation contre Le Refuge. Une audience devant le tribunal se déroulera le 24 mai prochain.

Lire la suite