La chirurgie esthétique et la télé-réalité sont étroitement liées. Nombreuses sont les candidates (mais aussi les candidats) à avoir recours à diverses opérations pour changer leur physique. Il peut s'agir d'une envie de se démarquer (Nabilla l'a très bien compris à l'époque) ou simplement de modifier des complexes développés après le passage à la télévision. Jessica Thivenin expliquait notamment que ce sont les critiques et le fait de se voir à la télévision qui lui avait donné l'envie de faire plusieurs modifications corporelles.

Laura et Maeva, deux habituées des opérations

Laura Lempika et Maeva Ghennam n'ont jamais caché avoir eu recours à des opérations de chirurgie esthétique. La première avait d'ailleurs, avec Nikola son futur époux, fait la promotion de 'Voyages Esthétiques'. Ces voyages permettent de partir à l'étranger (généralement en Tunisie) pour avoir recours à des opérations bien moins chères qu'en France.

Cela avait fait polémique à l'époque, le couple étant suivi par de (très) jeunes personnes logiquement plus influençables.

Le risque serait, de par son exposition grandissante, de banaliser les opérations de chirurgie esthétique. Et si en plus, les candidats se mettent à promouvoir par le biais de collaborations des lieux ou moyens de se faire opérer à moindres coûts, la question éthique rentre en jeu. Oui, la chirurgie esthétique s'est développée et fait parfois des miracles, mais elle ne doit pas pour autant être à la portée de tous, car cela peut entraîner des maladies mentales reconnues comme le trouble de dysmorphie corporelle.

Une opération pour étirer les sourcils

La page Instagram 'Actu & Scoops Téléréalité' a dévoilé une photo de Laura et Maeva qui ne manquera pas de diviser les fans. Elles apparaissent le visage changé. Et pour cause, leurs sourcils ont été étirés pour leur donner, selon le compte, des 'yeux de chat'. Une manière d'approfondir le regard. Pour la plupart des internautes qui ont commenté la photo, il s'agit de l'opération de trop, certains ne parvenant presque plus à reconnaître les deux candidates.

La question du trouble de dysmorphie corporelle peut logiquement se poser quand on voit que les candidates ont recours à des opérations comme celle-ci. Il ne s'agit sûrement pas spécifiquement d'un défaut à corriger, mais d'une perpétuelle volonté d'améliorer son physique qui sous-entend qu'elles ne seront malheureusement jamais satisfaites.

Suivez la page Télé-réalité
Suivre
Suivez la page Les Marseillais
Suivre
Ne manquez pas notre page Facebook!