Ce jeudi 30 janvier, l'incorrigible homme à polémiques et rappeur français Booba, a annoncé à tous ses fans que son compte Instagram serait supprimé à 16h. Malgré des regrets exprimés, illustrés par l’image d’un chat tout mignon et apparemment repenti d’une grosse bourde, la sanction contre l’artiste est tombée et elle est implacable. Booba a disparu. Le « B20 » devra se tourner vers les autres réseaux sociaux, en espérant qu'il se tienne désormais à carreaux sur ces derniers !

Une autre attaque, celle de trop

Décidément Booba n'aura pas fini d'être au centre des différents buzz sur la toile. On se souvient encore de la bagarre qui l'avait opposé au rappeur Kaaris le 1er août 2018, dans un hall d'embarquement d'Orly.

Les deux célébrités du hip hop français et leurs équipes en étaient venues aux mains, bloquant momentanément l'aéroport et provoquant un grand buzz sur les différents réseaux sociaux. Au mois d'octobre, les deux calibres du rap et idoles de millions de fans, avaient été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et à 50 000 euros d'amende.

Loin de se laisser raisonner par cette sanction, l’incorrigible Booba était allé jusqu'à proposer à son « rival » un octogone où tous deux s'affronteraient dans les règles de l'art. Finalement, c’était Kaaris qui avait mis fin à cette nouvelle folie, moqué bien évidemment par son adversaire. Il avait décliné la proposition en dénonçant le manque de sérieux de l'organisation.

De plus, en novembre dernier, Booba passait au cas de Zineb El Rhazaoui, écrivaine et ancienne journaliste du satirique Charlie Hebdo. Invitée le mardi 5 novembre sur le plateau de CNews, cette femme aussi connue pour ses prises de positions très tranchées, s'était exprimée très durement au sujet des violences lors des évènements de Mantes-la-jolie.

Elle demandait d’ailleurs que désormais, des tirs à balles réelles se fassent en représailles sans hésitations comme cela aurait été le cas aux États-Unis, dans ce type de situation. Booba sur Instagram, avec des propos et hashtags insultants, avait répliqué à cette sortie. Il avait alors incité ses fans à une révolte contre la journaliste et écrivaine, et avait ordonné une sanction contre sa personne.

Cette affaire avait également pris un tournant juridique, sans que cela n'inquiète outre mesure, le rappeur.

Cette fois, Booba semble être allé un peu trop loin, du moins pour Instagram où le « duc de Boulogne » tel qu'il se surnomme, partageait avec ses 4,6 millions d’abonnés, ses publications offensives, ses menaces et ses moqueries. Récemment, il postait diverses images d'une vidéo intime de Fianso. Mauvaise idée à en croire les « standards de la communauté » d'Instagram qui prohibent la publication d'images intimes, partagées par vengeance ou sans autorisation. En dépit de sa célébrité, le rappeur s'est vu purement et simplement éjecté pour avoir mal réagit à ce qu'il considérait comme une attaque de Fianso, tirée de « Je suis passé chez So Episode 12 », nouvelle sortie du rappeur du Blanc-Mesnil, lancée le 23 janvier.

Il ne s'agissait pas d'un piratage

Booba attaque Kaaris, Booba publie une photo de Maître Gim’s sans lunettes et l'insulte, Booba s'en prend au boxeur Quarteron, Booba clashe la Fouine... Le compte du rappeur devenu un véritable média à part entière, s'est éteint sur Instagram pour avoir « exposé des fesses ». Chez les internautes, la déferlante de réactions ne s'est pas faite attendre. La suppression du compte avait été d’abord attribuée à un piratage, puis à un buzz en référence à l'album du « B20 » intitulé « La piraterie n'est jamais finie ». Mais très vite, Instagram par la voix de ses responsables confirmait à l'AFP l'effectivité de sa décision en rappelant les règles qui s’appliquaient tant aux personnalités publiques qu’aux utilisateurs lambdas.

Si de nombreux fans de Kaaris ont noté ironiquement que la suppression du « belliqueux Booba » avait eu lieu le jour même de l'anniversaire de leur star et idole, ennemi juré du rappeur Booba, plusieurs autres internautes et des rappeurs comme Niska se sont amusés à publier « des semblants de désolation », des images, de nombreuses vidéos ironiques et hilarantes.

Fait absolument drôle, l'exclusion du « B20 » d’Instagram ne laissera pas longtemps un moment de répit, à savourer par ses « amis ». L’homme a déjà remis ça sur Twitter, en attaquant Skyrock, au plus grand bonheur de ses abonnés.

Ne manquez pas notre page Facebook!