Le clash entre Kim Glow et Mohammed Henni prend des proportions telles que la jeune femme s'est permise une sortie bien remarquée face à l'acharnement qu'elle subit. Elle a vivement critiqué les personnes qui travaillent pour gagner un SMIC tandis qu'elle peut, selon ses dires, s'envoler aux Maldives avec l'argent qu'elle gagne. "J'adore ma vie" dit-elle, expliquant qu'une fois l'épidémie passée, elle reprendra son train de vie. Mais ses propos dédaigneux à l'égard des personnes qui travaillent pour gagner bien moins qu'elle ne passent pas. Les internautes avaient déjà pris le parti de Mohammed Henni, ils appellent désormais au boycott de la jeune femme, malgré ses excuses qui ne paraissent pas sincères.

Kim Glow reconnaît avoir tenu des propos inadmissibles

Par le biais d'un communiqué sur les réseaux sociaux, Kim Glow a décidé de s'excuser publiquement. "Ce que j'ai dit est impardonnable et je vous présente mes excuses (...) Je n'ai pas voulu manquer de respect à toutes les personnes qui travaillent (...) J'ai tellement honte d'avoir dit cela et encore une fois, je n'en pensais pas un mot".

Kim n'oublie cependant pas d'expliquer pourquoi elle a sorti pareilles absurdités. Selon elle, l'acharnement qu'elle subit en est la raison première.

"Je défie quiconque de ne pas craquer après avoir lu les milliers de messages de haine des gens qui me souhaitent la mort (...) Je suis un être humain avec des sentiments et des émotions".

Bien évidemment, les menaces de mort à l'égard de Kim Glow sont intolérables, ses propos - aussi choquants puissent-ils être - n'auraient jamais dû aboutir à de tels messages.

Cependant, et bien qu'elle ait fait acte de bonne foi en s'excusant, cela ne convainc absolument pas les internautes qui la soupçonnent de ne pas être honnête.

Kim Glow malhonnête selon les internautes

Un internaute a notamment dit que, selon lui, Kim Glow n'est pas sincère dans ses excuses.

A l'appui, il montre la capture d'écran d'un commentaire laissé sur Instagram. Elle disait alors : "ça les occupe pendant le confinement dans les HLM". Un message qui paraît une nouvelle fois dédaigneux à l'égard des personnes moins riches qu'elles.

Sur Twitter, le déferlement continue et les gens appellent purement au boycott et demandent même à son agent de ne plus lui permettre de faire des placements de produits. La polémique enfle tant que le risque est pour Kim qu'aucune marque n'accepte de s'associer à son nom pour vendre ses produits.

Une chose est sûre, Kim doit désormais s'en vouloir de constamment rendre publics ses états d'âmes puisque ça lui coute très cher au niveau de sa notoriété et du capital sympathie qui est le sien.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!