Tout le monde peut avoir son avis sur les mesures de déconfinement. Il faut dire que la France compte près de 60 millions de spécialistes depuis l'apparition de la pandémie de Coronavirus. Le célèbre présentateur du JT de 13h sur TF1, a lui aussi son avis. Le moins que l'on puisse dire c'est que la figure emblématique du groupe audiovisuel n'y a pas été de main morte. Il n'a pas hésité à tacler les mesures que veut mettre en place le gouvernement d'Emmanuel Macron. Il y a quelques temps, son homologue Jacques Legros avait ouvert le bal. Si par mesures de précaution, Jean-Pierre Pernaut, avait laissé place à son homologue, son retour en plateau a été remarqué.

En ce vendredi 24 avril c'est le gouvernement qui en a pris pour son grade.

Mesures de déconfinement : 'cela semble incohérent'

Il y a quelques jours, Jacques Legros avait ouvert le journal en déclarant, « Un peu, beaucoup, ou pas du tout…Plus on s’approche du 11 mai, moins on voit clair dans les annonces de déconfinement, souvent isolées et contradictoires ». Il faut dire que face à la crise sanitaire qui frappe le monde, il est bien difficile pour Emmanuel Macron et s'est ministres de prendre des mesures en accord avec la situation que traverse le pays. Pour les écoles, un déconfinement progressif sera mis en place à partir du 11 mai, néanmoins la reprise des cours sera basée sur le volontariat à condition que les élèves puissent suivre des cours à distance.

Pour les professeurs, les plus fragiles pourront donner des cours à distance.

Alors en ce vendredi 24 Avril, le présentateur du journal de 13 heures de TF1 a donné un avis bien tranché. En effet, après être sorti de chez lui après plusieurs semaines passées en confinement, il a été stupéfait par ce qu'il a pu voir: "Dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs, des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde, sans masque et sans contrôle." Le message est passé.

Il a ensuite ajouté "Quel contraste avec les reportages où l’on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent tout seuls sur une plage, à la montagne et en forêt alors qu’il n’y a aucun risque dans les régions où il n’y a pas de virus. Tout cela paraît incohérent".

Confinement : les vacances d'été menacées ?

Dans sa dernière information à la télévision, le président de la République a annoncé que la vie devait reprendre son court. On devrait bien évidemment être loin de la vie d'avant et un retour à la normale n'est pas pour tout de suite. Selon les premières tendances, le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun (métro / bus) mais aussi en avion. Il faut dire qu'un vol Paris-Marseille, plein a craqué a choqué la toile pendant la crise de coronavirus. Egalement, le président de la République a annoncé que les frontières aux pays non européens devraient être fermées jusqu'à nouvel ordre.

Invitant ainsi les Français à ne pas faire de réservations, il se pourrait même que des vacances déjà prévues puissent être annulées. Les compagnies de transport devront s'adapter à la situation mais aussi aux contraintes imposées par les différents pays. La fin de la crise du coronavirus n'est pas pour tout de suite donc.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!