Ce n'est pas la première fois et surement pas la dernière que Jean-Pierre Pernaut, présentateur historique du JT de 13 h sur TF1, pousse un coup de gueule. En effet, il y a quelques jours déjà, il n'avait pas hésité à critiquer ouvertement les mesures de confinement prises par le gouvernement d'Emmanuel Macron. Hier, ce mercredi 20 mai, dans son JT de 13 h, Jean-Pierre Pernaut a remis ça. Une nouvelle fois, il semblerait qu'il dise tout haut ce que beaucoup pensent plus bas.

Jean-Pierre Pernaut, un coup de gueule qui fait parler

Dans son premier coup de gueule, Jean-Pierre Pernaut avait ouvertement montré qu'il ne comprenait pas les actions du gouvernement et des forces de l'ordre.

Pour lui, et aussi pour d'autres personnalités publiques comme Jacques Legros, il était un peu absurde que l'on puisse rouvrir des écoles et des cantines mais pas les restaurants. Il y a quelques jours, Philippe Etchebest s'est montré en colère et a mis la pression sur le gouvernement. L'autre point qui avait été mis en avant par le mari d'Isabelle Marquay, c'était que les rues étaient pleines de monde mais que l'on sanctionnait les personnes sur les plages.

Les plages sont justement le problème que met en avant Jean-Pierre Pernaut, qui ne comprend pas que les rues soient bondées mais que les plages soient désertes alors qu'il y a plus d'espace pour les Français. "Quel contraste en tout cas avec ces images qu’on a vu tout à l’heure de rues commerçantes noires de monde, y compris dans les grandes villes, y compris dans les zones rouges.

On l’a vu en Alsace, c’est vrai aussi dans les stations balnéaires où il y a des rues noires de monde alors que les plages sont vides… alors qu’il y a de l’espace". En effet, c’est une situation plutôt "bizarre, bizarre". Pour rappel, concernant la réouverture des plages, les règles ont été assouplies et c'est maintenant les préfets qui ont la main sur leur ouverture ou non.

Le présentateur toujours confiné

Si le premier coup de gueule qu'il avait donné était en direct sur le plateau de la chaine, c'est cette fois de chez lui qu'il a pu le donner. En effet, le présentateur avait déjà stipulé qu'il ne reviendrait pas sur le plateau car le déconfinement du 11 mai ne signifiait pas la fin et mort du virus.

Egalement, son état de santé l'oblige à rester de chez lui car il est considéré comme une personne à risque. Une fois encore, il se pourrait que le présentateur trouve une audience à ses propos. Déjà lors de son premier coup de gueule, la toile s'était déjà rangée du côté du présentateur. Nul doute que la toile ne devrait pas manquer de réagir prochainement.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!