Connu pour son parcours atypique dans Koh-Lanta, Moundir Zoughari est par la suite devenu animateur et joueur de poker. Porté par son fort caractère et son assurance, celui qui a créé la polémique suite à ses multiples altercations dans la célèbre téléréalité de survie de TF1, s'est rapidement retrouvé à l'affiche d'un programme au concept similaire. Dès 2016, Moundir présente un nouveau concept produit par W9 qui porte son nom : Moundir et les Apprentis Aventuriers. Mais après trois ans d'animation pour cette émission de survie qui met en scène les candidats de télé-réalité, l'animateur quitte le navire pour se consacrer à d'autres projets.

En guerre avec Magali Berdah, son ancien agent, Moundir dénonce régulièrement les placements de produits abusifs. Quelques semaines seulement après avoir été hospitalisé, l'ex-animateur continue son combat contre ceux qu'il appelle les "influmenteurs" et les "influmenteuses".

"Julien Tanti va prendre pour tout le monde !"

Le 16 mars dernier, Moundir a décidé de se consacrer à nouveau aux arnaques. Epaulé par Ayem ou encore Marvin Tillière, ils font des révélations choc sur les pratiques frauduleuses des agences. Rapidement, les langues se délient... Même Jazz, continuellement accusée d'arnaquer ses abonnés, s'engage à faire des placements de produits plus "cleans". Alors, les influenceurs commencent-ils à sentir le vent tourner ?

Malheureusement, Moundir a été violemment frappé par la Covid-19. Après son hospitalisation, l'ex-aventurier revient affaibli mais plus déterminé que jamais pour continuer son combat !

Hier soir, Moundir a organisé un live Instagram avec l'association "Stop Arnaques" et un avocat pour faire connaître les victimes d'escroqueries.

Il vise en particulier des candidats de télé-réalité qui opèrent depuis Dubaï en tout impunité. "Ils vont payer très chers ces escrocs ! Certains se sont permis de faire la danse de la mort lorsque j'étais en réanimation. Maintenant, c'est moi qui vais vous faire danser et je ne vais plus vous lâcher !", annonce-t-il. "Vous êtes un TOP 20 à avoir détourné plus de 350 millions d'euros. On va en prendre un et on va donner l'exemple, il va prendre pour tout le monde ! La mort ne m'a pas pris, alors il me reste un boulot à finir. Je m'adresse à toi Julien et j'espère t'attraper un jour !" Ça promet !

Un patron victime d'abus de confiance, il accuse Kelly, Maeva et Nabilla

Après avoir clairement annoncé la couleur, Moundir invite dans son live un certain Monsieur Chapelle, PDG de la marque et du site e-commerce salledebains-shop.com. Ce professionnel du bâtiment mène actuellement une action en justice contre Maeva Ghennam, Nabilla et Kelly Hélard. Pour faire connaître sa société, Mr Chapelle a sollicité trois influenceuses pour lui faire de la publicité en direct, sans passer par leur agence. Il déclare : "Ce sont des pieuvres, elles ne vous lâchent pas ! Kelly Helard, candidate de 'Mamans et Célèbres' sur TFX, m'a promis monts et merveilles : qu'elle allait en parler et que le produit allait passer à la télé. J'ai vu mon miroir d'une valeur de 3.000 euros passer furtivement devant la caméra... C'est tout. Pour mon panneau de douche, elle devait faire la pub sur Snapchat, Instagram et faire un concours. J'ai envoyé une vingtaine de messages. Elle a fait la morte pendant 6 mois !"

Par la suite, ce patron de 50 ans a sollicité Maeva Ghennam pour promouvoir son site et ses produits.

"Je lui propose et envoie un miroir qu'elle n'avait jamais vu ailleurs. Au bout de 15 jours, toujours pas de nouvelles... Elle prétexte des travaux dans sa salle de bain. Ça a duré 6 mois ! J'appelle et je tombe sur sa mère. La Marseillaise m'a rappelé et m'a insulté de tous les noms. Elle m'a dit : 'le miroir, je te le mets dans le c*l !' Elle m'a totalement manqué respect ! En plus du miroir, elle a voulu me taxer une baignoire à 6.000 euros."

Mais ce n'est pas tout. Monsieur Chapelle va incriminer une troisième influenceuse qu'il nomme clairement : Nabilla Vergara. "Elle joue les Betty Boop du matin au soir, mais c'est une face cachée ! Cette fille-là est une escroquerie à elle toute seule. Je lui ai envoyé le miroir à Dubaï. C'est un miroir androïde avec pèse-personne, Skype et télévision intégrés. Au bout de deux mois, personne n'est allé le réceptionner. Il m'est revenu à Paris en miettes ! Elle ne manque pas de culot, car elle voulait que je le renvoie à son frère pour qu'il lui amène. C*n comme je suis, je l'ai fait... Pareil, son frère n'est pas allé chercher le miroir. Dans l'histoire, j'ai perdu 500 euros de frais d'envoi, plus le prix du miroir."

Akram accusé d'arnaquer ses abonnés ? Moundir balance

Après l'affaire Carla Moreau qui mêlait une sombre histoire de sorcellerie et de trahison, Maeva Ghennam doit surmonter sa récente rupture avec Greg Yega.

Mais les polémiques s'enchaînent concernant la Marseillaise expatriée à Dubaï. Avant de faire des révélations choc dans son dernier live Instagram, Moundir a dénoncé une arnaque qui concerne un ami très proche de la candidate.

En effet, le nouveau chevalier anti-arnaques a affiché Akram, l'assistant de Maeva Ghennam, en publiant le témoignage d'une victime : "Je me suis fait avoir il y a deux jours par Akram, l'ami de Maeva, qui a fait une pub pour une personne qui soi-disant donnait des aides pour le Covid. Etant étudiante, je me suis dis que c'était une bonne opportunité. Si Akram faisait une pub à cette personne, c'est que c'était un bon plan sûr. Donc j'ai contacté la personne qui m'a bien retourné le cerveau. Puis, elle m'a envoyé un versement que j'ai dû lui renvoyer. Aujourd'hui, je reçois un message et des appels de ma banque pour me dire que le chèque était un chèque volé. Je me retrouve à -550 euros alors que je suis étudiante..." Furieux, Moundir se révolte : "Même les sbires des influvoleurs font des victimes avec les arnaques sur les aides aux Covid-19... On va s'occuper de vous aussi. Bientôt la fin !"

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!