Kim Jong-un semble avoir réellement perdu la raison ! Après les nombreuses joutes verbales échangées avec le président américain Donald Trump, le chef suprême de la Corée du Nord décide de mettre à exécution ses menaces. En ligne de mire, l'île de Guam. En effet, Pyongyang a confirmé hier, jeudi 10 août 2017, vouloir tirer quatre missiles [VIDEO] qui survoleront le Japon avant de finir leur trajectoire sue l'île américaine.

Un rassemblement impressionnant à l'honneur de Kim Jong-un

Après que Trump ait menacé le chef Nord-Coréen de bientôt subir "le feu et la colère" des #Etats-Unis, des Nord-Coréens se sont rassemblés par dizaine de milliers sur la place Kim Il-sung (Pyongyang) pour soutenir leur chef d'Etat Kim Jong-un.

Publicité
Publicité

Les citoyens venus en masse pour démontrer qu'ils ne laisseront pas impressionner par le nouvel occupant du Bureau Ovale, sont sortis habillés de chemises blanches, ont levés le poing en l'air, et ont brandi des pancartes patriotiques.

Soutenu par son pays, Kim Jong-un va-t-il réellement mettre en route son "plan opérationnel prévoyant de porter une frappe d'envergure" comme le relate un communiqué diffusé en Corée du Nord par l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) ? Affaire à suivre de très près... #Donald Trump