Cher Monsieur Sarkozy,

Votre silence et votre ralliement de façade à #François Fillon ne présagent rien de bon pour notre avenir à tous. Oui, que faites-vous, Monsieur Sarkozy ?... alors que tout le monde dit que François Fillon part à la catastrophe, et moi la première ! J'avoue que je m'attendais à un plan stratégique pointu venant de votre part, à une idée de génie qui viendrait calmer cette crise politique, et plus que cela... cette crise institutionnelle. Or, je ne vois rien venir, et le temps passe. Avez-vous conscience, Monsieur, que même si vous faites tous mine de vous accrocher à la candidature de François Fillon, celle-ci, et même si elle aboutissait, n'offrira rien de bon pour demain ? Parce que François Fillon est insuffisant en propositions... quant à son programme, quant à ses perspectives, quant à sa personnalité ! Alors, à quoi bon cet acharnement sur sa candidature, que vous avez tous ? A quoi bon ce suicide collectif ?

Pourquoi François Fillon est-il insuffisant ?

Ce que vous semblez occulter, en vous taisant tous et vous particulièrement Monsieur Sarkozy, et en faisant mine de, c'est que les français attendent, non pas un changement mais une innovation... une révolution, même ! Donc, c'est peine perdue pour François Fillon !...

Publicité
Publicité

En faisant mine de suivre sa candidature, et parce que vous avez tous peur de perdre la présidentielle à droite, vous en oubliez les réels enjeux de demain. Vous en oubliez ce que demandent les français. Or, je vous parle d'une VIe République depuis des années, Monsieur Sarkozy, parce que les français veulent enfin qu'on les regarde mieux, qu'on les considère plus, qu'on les respecte. Ils veulent qu'on leur propose autre chose. Ils veulent du nouveau. Alors, je vous invite à leur faire cette offre, mais pas façon Mélenchon ou autres compères à idées certes, mais pas encore suffisamment géniales.

Tapez du poing sur la table

Oui, vous laissez trop faire, Monsieur Sarkozy ! Est-ce stratégique ou est-ce le signe réel d'une retraite ? Or, ce n'est pas le moment de la retraite pour vous, oh non ! C'est justement le moment de vous battre pour votre pays et d'avancer des idées nouvelles qui plairont aux français.

Publicité

Vous avez été le "pro" d'une rupture en 2007. Vous serez le "pro" d'une innovation en 2017. Démarquez-vous ! Et, je compte sur vous pour entendre enfin mon cri, les autres étant tous des petits joueurs. A vous maintenant, Monsieur Sarkozy, de pédaler dans la bonne direction... et vers le col de la République ! Bien à vous. #Élections #Nicolas Sarkozy