#Isabelle Huppert est au sommet de son art actuellement et sa récompense, cette nuit, en est tout simplement la logique. L'actrice française a en effet raflé le prix de la meilleure actrice pour sa prestation dans “#Elle”, de Paul Verhoeven, un film dramatique tiré du roman du Français Philippe Djian,

Un #Golden Globe amplement mérité et, déjà, la reconnaissance du milieu cinématographique et l'un des prix les plus prestigieux. Elle est également nommée aux Oscars, ce qu'est le Ballon d'Or pour un footballeur encore que là il s'agisse d'une récompense mondiale, pas européenne. Dans un mois et demi, elle a de véritables chances de s'imposer, et de remercier ainsi la France indirectement, le pays dans lequel elle a appris et tant donné à travers des films extraordinaires.

Publicité
Publicité

Le film “La La Land”, de Damien Chazelle, a fait le grand chelem, s'imposant dans les catégories pour lesquelles il était pressenti. Un Golden Globe, c'est une extraordinaire récompense mais on la considère souvent comme la dernière étape avant l'Oscar. Isabelle Huppert se rapproche... mais la route est encore longue. Un tremplin avant la cérémonie organisée par l'Académie, mais il faudra à l'actrice de 63 ans prendre part aux campagnes médiatiques, répondre aux sollicitations, pour se montrer de partout. Huppert a reçu le Golden Globe de la meilleure actrice pour un film dramatique, lequel lui a été remis par Leonardo DiCaprio, lors de cette 74e cérémonie qui s'est déroulée cette nuit à Los Angeles, présentée par Jimmy Fallon. Huppert était en lice face à Amy Adams, pour son film Premier contact, et Natalie Portman pour son rôle dans Jackie.

Publicité

Un Oscar pour l'actrice française ? C'est possible !

Cette dernière paraissait la mieux placée pour contrer les rêves de réussite de Isabelle Huppert. La protégée de Claude Chabrol ou Michael Haneke. C'est donc un romancier de sa chère France, Philippe Djian, qui a offert le rôle à Isabelle Huppert , la patronne d'une boîte de jeu vidéo victime d'un viol commis par un étrange être, la première agression d'une série inquiétante.

Un rôle sulfureux pour un prix ambitieux pour Huppert

Entre celui qui n'est autre que l'agresseur et sa propre victime, va naître une relation assez ambiguë.. Un rôle sulfureux, que l'actrice a su magnifier, laquelle comédienne a notamment déclaré à l'issue de la remise de son prix: " « Ne vous attendez pas à ce que le cinéma construise des murs et des frontières ». Donald si tu nous entends !

L