Lundi 4 septembre 2017 semble être un jour comme les autres. Pourtant, au même titre que certains jours fériés, il porte cette année l'étiquette du "jour de la #rentrée scolaire". Après deux mois de #vacances, il faut donc remettre son alarme matinale entre 6h30 et 7h00, vérifier que son sac est plein, et même pour certains se réhabituer à manger un petit-déjeuner ...

La rentrée, ce mythe urbain

Croyez-moi ou non, je traînais ce matin sur les différents réseaux sociaux préférés des élèves (dans un ordre décroissant d'importance, Snapchat, Facebook, et Twitter) et la quantité de posts ou d'articles consacrés à ce fameux jour de la rentrée scolaire m'étonna beaucoup.

Publicité
Publicité

Je lus avec attention, et me rendis compte qu'ils encadraient généralement les mêmes sujets : les rituels de rentrée pour se remettre dans le bain, mais aussi de nombreuses anecdotes humoristiques concernant la rentrée et les clichés qui lui sont habituellement attribués (soit les personnes que l'on va rencontrer, les profs que l'on va découvrir ou récupérer et que l'on va vite juger bons ou mauvais si ce n'est pas déjà fait). Au fur et à mesure des années, il faut croire que ces quelques heures (parce qu'on parle, en ce qui concerne aujourd'hui, plus de pré-rentrée que de rentrée) revêtent une importance toute particulière pour nombre d'entre eux ; ce qui ne semble pas si aberrant. L'on peut par exemple noter que l'entrée dans un nouvel établissement (de la primaire au collège, du collège au lycée et du lycée en études supérieures) se révèle marquante pour les nouveaux élèves.

Publicité

Mais ne serait-ce que d'une année sur l'autre, ce jour du calendrier se situant début septembre marque la fin d'une certaine liberté et le retour à une certaine routine.

L'évolution du concept de "rentrée"

Deux choses se dégagent à l'évocation du terme de rentrée. Premièrement, l'évolution de sa valeur d'appréciation pour les élèves. Plus simplement, l'importance qu'ils lui accordent et le fait qu'ils l'apprécient ou non. Le niveau scolaire dans lequel s'effectue la rentrée y joue un grand rôle. Plus les élèves grandissent, et moins la rentrée a de valeur à leurs yeux. Durant les années de primaire, c'est un grand jour : la préparation atteint des niveaux olympiques, et tout est fait pour que les enfants abordent l'année à venir avec optimisme. Puis les années passent, et le jour de la rentrée devient anecdotique. Cette évolution contraste totalement avec la "médiatisation" que le concept a connu au cours des années, atteignant de nouveaux pics chaque année, comme précisé plus haut dans cet article.

Publicité

L'attention portée à la rentrée remonte doucement lors du départ du lycée : cela constitue souvent un changement radical d'environnement, et demande un effort d'adaptation sociale (plus ou moins facile) pour nouer des liens avec nos nouveaux "camarades".

Une chose est sûre, cette rentrée 2017 restera à l'image des précédentes dans les têtes pendant les premières semaines de septembre. Elle sera marquée par de multiples réformes [VIDEO] à venir. Malgré les grimaces que la journée provoque sur les visages des élèves qui se sentaient encore en vacances, cela reste l'occasion de retrouver ses amis et d'échanger sur ses souvenirs, pour prolonger encore un peu l'été ... #Ecole