Plusieurs clubs européens dénoncent l'attitude du #PSG sur le marché des transferts. Ils estiment que le club ne respectent pas les règles du fair-play financier. Javier Tebas, président de la Liga, soutenu, entre autres, par José Castro, président du FC Séville, envisage de porter l'affaire devant les tribunaux.

Le Paris-Saint Germain (PSG) effraie les autres clubs européens avec ses folles dépenses sur le marché des transfert. Après le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus de Turin, c'est maintenant au tour de Javier Tebas, président de la Liga en Espagne, de s'y mettre. Il met en cause le club parisien car il estime qu'il ne respecte pas les règles édictées par le principe du fair-play financier (FPF) en Europe.

Publicité
Publicité

Un point sur lequel l'Espagnol doute également de l'intégrité de Manchester City (Angleterre).

Le président de la Liga considère que les revenus [VIDEO] des deux clubs sont « artificiels » et représentent, tels qu'ils sont présentés officiellement, « deux ou trois fois plus que ce qui se fait pour les très grands clubs européens », selon des propos relayés par L'Equipe.

Voilà pourquoi Javier Tebas envisage de porter l'affaire devant le tribunal arbitral du sport (TAS) et, éventuellement, même devant l'Union européenne (UE) si jamais il n'est pas entendu. Une démarche dans laquelle il pourrait bénéficier du soutien d'Aleksander Ceferin [VIDEO], le président de l'UEFA qui, lui, pourrait décider d'exclure le PSG de la Ligue des Champions.

Le président du FC Séville attaque aussi le PSG

Ce point de vue est aussi partagé par José Castro, le président du FC Séville.

Publicité

Le dirigeant du club espagnol vient lui aussi de réagir sur les ondes de la radio COPE. Il y martèle que le transfert de Neymar serait « une folie » car « aucun joueur ne vaut cet argent » et que l'opération ne respecte pas le fair-play financier. D'après le président du FC Séville, « la Ligue française l'a fait voler en éclat », alors qu'en Espagne, « la Liga fait du bon travail ». Pour José Castro, une équipe ne devrait uniquement pouvoir recruter les joueurs qu'ils peuvent en fonction de leur capacité à enregistrer des recettes. Ce qui n'est pas le cas du PSG, précise-t-il. Pour lui, le club de la capitale française surestime les estimations de revenus qu'il présente pour la saison 2017/2018.

Pour rappel, au cours du mercato d'été 2017, le PSG a notamment dépensé 400 millions d'euros pour le recrutement de deux joueurs : Neymar et Kylian Mbappé [VIDEO]. #Football #Ligue 1