Le triangle d’or des marcheurs aura pour sommets Lettenbach, Saint-Quirin et Abreschviller, en Moselle-Est,  le week-end de la Pentecôte. Et il y en aura pour tous les goûts : de 5 à 50 km, du costaud avec bivouac, du tout doux avec poussettes pour les très jeunes sportifs, à cheval, agrémentée «contes et légendes», du «romantique», du «cochon»… avec dégustation de produits du terroir (ouf !) et même une rando pour célibataires organisée pour la troisième année !

 

Pour tous les goûts, mais avec une seule couleur : le vert. Le vert profond des forêts du massif du Donon, le vert tranché des prairies du pays des deux Sarres. "Nous sommes dans l’un des plus grands massifs forestiers de France", explique Pierre Singer, le président du Syndicat d’initiative de Saint-Quirin, syndicat qui co-organise le Festival en partenariat avec le Club Vosgien de Sarrebourg-Abreschviller. "Imaginez-vous, 5500 hectares de forêts, L’équivalent de la superficie de Paris intra-muros.  Un terrain de jeu extraordinaire". Pierre Singer assure la promotion du festival avec beaucoup d’enthousiasme. On le suivrait sur des dizaines de kilomètres sur les sentiers du massif, jusqu’à la grotte Saint-Léon ou à la Roche du Diable ! Des sentiers toujours bien balisés et entretenus par la section locale du Club Vosgien, dont le président, François Fischer est l’autre cheville-ouvrière de la manifestation. Un président qui a su communiquer sa passion pour la randonnée pédestre, et créer ce rendez-vous unique en France : à chaque édition, ce sont en moyenne 10.000 à 15.000 personnes qui y participent.

 

300 bénévoles

 

Mais le festival, ce ne sont pas que des balades, certes très variées, ce sont aussi de nombreuses animations pendant ces trois jours au "Village de la randonnée" : de la restauration bien sûr, des animations musicales, des spectacles plein air, un espace tourisme,… Le tout implanté à la Maison d’Enfants de Lettenbach, d’où partent également la majeure partie des randonnées. Et un gros boulot au niveau de l’organisation. "Nous avons 95 postes : sécurité, restauration, accompagnement, logistique diverse,… et nous tournons avec 300 bénévoles sur les trois jours", explique Pierre Singer. "Le stationnement des voitures, notamment, dans nos petites communes et un sacré défi pour que tout se passe bien."

 

Et pour finir, un petit appel des organisateurs qui se désolent un peu pour leur rando «célibataires» : 75 % de femmes en moyenne y participent. Où sont les hommes ?... Messieurs, pour avoir le mollet ferme et surtout rencontrer de sympathiques randonneuses, levez-vous et marchez !

 

Déjeunez au musée, pique-niquez à la «Halle au Blé» !

Nature : éveillez-vous ! #Ecologie #Strasbourg sport