Christine Boutin, 73 ans, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et présidente d'honneur du PCD (Parti chrétien-démocrate), est très active sur le site de microblogging Twitter. Pour le plus grand bonheur des internautes qui ne ratent jamais une occasion de réagir à ses nombreux tweets, souvent sujets à de vives polémiques...

Ce samedi, la "jeune" retraitée de la politique a suscité l'hilarité générale en répondant, avec une certaine autodérision, à un tweet publié par un compte parodique de l'acteur Gérard Depardieu qui la mettait en cause, en lien avec les récents propos sur Élise Lucet tenus par le journaliste sportif Pierre Ménès [VIDEO].

Quelques heures plus tard, l'ex-égérie de la lutte contre le PACS et le mariage gay - condamnée en appel, en novembre 2016, pour "provocation publique à la haine ou à la violence" - a effacé son tweet.

De nombreux internautes affirment qu'elle était persuadée d'avoir répondu au véritable Gérard Depardieu...

Il faut rappeler que la très pieuse #Christine Boutin est une habituée des gaffes sur Twitter ou même sur les plateaux de télévision. Elle a trop souvent tendance à ne pas vérifier certaines informations pourtant primordiales.

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy est connue pour ses prises de position particulièrement conservatrices. En 1995, elle a été nommée, par le pape Jean-Paul II, à la fonction de consulteur au Conseil pontifical pour la famille. On comprend donc facilement pourquoi son tweet était vraiment surprenant...

Pierre Ménès victime de son franc-parler

Il y a quelques jours, le journaliste sportif #Pierre Ménès, chroniqueur dans Touche pas à mon poste depuis la rentrée, avait déclaré - avec le franc-parler qui est le sien - dans l'émission de Cyril Hanouna, au sujet d'Élise Lucet - l'animatrice préférée des Français - et de ses méthodes agressives employées pour Cash Investigation : "Parfois, j'ai un peu honte de faire le même métier qu'elle."

Ses propos avaient provoqué un tollé général.

Certains internautes, mal informés ou tout simplement de mauvaise foi, mettaient même en doute sa qualité de journaliste... Ce qui est totalement inexact lorsqu'on regarde de près sa longue carrière de journaliste sportif, auprès de nombreux médias. Il n'a jamais prétendu être journaliste d'investigation.

Pierre Ménès, devant les nombreuses attaques subies depuis ses déclaration, a présenté ses excuses, du bout des lèvres, sur Twitter. Tout en rappelant qu'il n'appréciait pas les méthodes d'Élise Lucet, l'animatrice préférée des Français. Il n'est d'ailleurs pas le seul à être dans ce cas parmi les journalistes.

#Elise Lucet