La scène se déroule à Istanbul (Turquie) au courant du mois de Février dernier. Au premier rôle de cette vidéo cocasse : un Chat.

Il s'invite sur scène alors qu'un orchestre symphonique se produit dans une salle réputée de la ville turque. La prestation est dédiée au Fan Club Amadeus au sein de la salle Cemal Reşit Rey (CRR). Dès le commencement de l'évènement, l'animal domestique est déjà sur scène. Il s'infiltre parmi les musiciens, n'hésitant pas à se frotter à certains d'entre eux. Le matou fait bien attention à ne pas se faire attraper par les membres de l'organisation de l'évènement.

Des spectateurs amusés du spectacle

Les spectateurs ne peuvent s'empêcher de rire devant la situation presque incrédule. Le chef d'orchestre demande même "si personne n'est pas allergique aux chats" pour ironiser sur la situation. Le petit félin serait il un amateur de musique classique ? L'orchestre symphonique s'apprêtait en effet, à jouer du Mozart, Offenbach ou du Tchaïkovski, entre autres.

En 2017, un autre animal s'était déjà fait remarquer de la sorte lors d'un concert classique toujours en Turquie. Dans la ville d'Ephèse, un chien a débarqué en pleine représentation de la Vienna Chamber Orchestra et les images immortalisées par le portable d'un spectateur, avait fait le tour de la planète.

La Turquie connue pour ses chats errants

Alors que la Chine retire à peine les chats et les chiens de sa liste des animaux comestibles en raison du Covid-19, il n'est pas surprenant d'observer nombre d'entre eux, arpenter les rues de Turquie. Au musée, dans le centre ville ou même à la plage, vous croiserez ces Animaux domestiques à coût sûr.

Ils ne sont pas laissés à l'abandon pour autant. Depuis 2004, les pouvoirs publics dédient une partie de leur employés municipaux à la gestion de ces animaux. C'est le cas de la ville d'Istanbul, particulièrement appréciée des félins et des chiens. Si les animaux errants dans la ville nécessitent de manger ou d'être soignés, ces employés se chargent de les entretenir.

Depuis 2004, une loi les protège et il faut savoir que les mairies sont dans l'obligation de veiller à leur bonne santé. Une situation qui fait figure d'exception et qui a donné à la ville d'Istanbul un statut particulier. L'ancienne capitale de l'empire ottoman est même considérée comme "une ville où les chats sont rois". Quelques 125 000 chats errants seraient sur place. Là bas vétérinaires, bénévoles ou même touristes n'hésitent pas à choyer ces animaux.

Dans le pays, le chat se prononce "Kedi" et il occupe une place dans le coeur des habitants. À Istanbul, capitale économique du pays, ils attirent également l'oeil et la sympathie des touristes. La réalisatrice Ceyda Torun leur a même consacré un documentaire sorti en salle en 2017 du nom très simple de "Kedi".

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!