Les récentes vagues de chaleur seraient-elles montées à la tête des Britanniques ? Pas une goutte de pluie sous le ciel anglais ces derniers jours et la température a même atteint les 33 degrés à Heathrow près de Londres. Il s'agit tout simplement de la journée la plus chaude de l'année en Angleterre.

Des plages bondées, aucune distanciation

Ce jeudi 25 juin, la police est contrainte d’intervenir sur une plage pour éviter les attroupements de masses. Dans le sud du pays, au niveau de la station balnéaire de Bournemouth précisément, des milliers de personnes se sont précipitées sur les plages pour espérer retrouver un peu d’air frais alors que le Royaume-Uni se déconfine progressivement.

Les images pourtant anodines de ces groupes de personnes collés les uns aux autres dans l’oubli total des mesures de distanciation sociale liées à la pandémie, choquent les internautes. Comme en France, où les récents attroupements lors de la fête de la musique ont irrité une partie de la population ou encore en Serbie, où des scènes de liesse ont été capturées lors d'un tournoi de tennis organisé par Novak Djokovic pourtant testé positif au Covid-19.

En Angleterre également, sur Twitter, des photos de ces plages sont massivement partagées et commentées dans les médias. En cause, le réel danger de cette épidémie de Covid-19 qui a déjà tué 43.230 personnes au Royaume-Uni. Il s’agit d’un des pays les plus gravement touchés par cette nouvelle forme de Coronavirus.

Afin d’éviter une recrudescence des cas de Covid-19, le gouvernement de Boris Johnson recommande toujours de respecter la règle des deux mètres de distance entre chaque Britannique. Et ce dans le but principal de relance de la croissance avec notamment la réouverture des écoles, coiffeurs, restaurants ainsi que les bars.

Face au problème économique et à la perte d’emploi de milliers d’anglais, cette distance est réduite d’un mètre à compter du 4 juillet dans les cinémas et restaurants.

La police évoque un ‘incident majeur’

La situation sur ces plages devient si dangereuse que les policiers sont forcés d’intervenir.

Si l’on ne peut pas qualifier cette action d'illégale, ces amoureux de la mer adoptent néanmoins une attitude qui alerte le conseil municipal de la ville, contraint d'agir par la réprimande. Au total, la police sanctionne 500 personnes pour des contraventions liées à des stationnements illégaux ou des interdictions de campement. La situation devient même particulièrement tendue sur les lieux, ce qui dénote un dialogue de sourds entre d’un côté des citoyens fatigués d’être confinés et de l’autre, des autorités qui n’espèrent pas avoir besoin de reconfiner sa population. En tout cas, s’il y a en a bien une qui n’était pas enchantée de la situation, c’est sans doute cette jolie plage de Bournemouth.

33 tonnes d’ordures ont été ramassées sur cette station balnéaire selon le conseil municipal de la ville. Certains auraient presque oublié que les plages aussi peuvent souffrir d'un certain réchauffement si l'on ne les laisse pas respirer.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!