Boris Johnson avait décidé que le Covid-19 ne l'arrêterait pas, et qu'il continuerait de "serrer la main à tout le monde". Mais le 26 mars dernier, le Premier ministre du Royaume-Unis a été testé positif. Le dimanche 5 avril, l'homme âgé de 55 ans a été admis à l'hôpital. Il s'est alors rapidement retrouvé en soins intensifs.

Personne importante au sein du gouvernement anglais, il était nécessaire que Boris Johnson soit rapidement remplacé. Comment s'organise donc le gouvernement anglais, pour faire face à l'absence du Premier ministre ?

Boris Johnson en soins intensifs

Si le Premier ministre n'avait donc pas pris la menace au sérieux, il a finalement été testé positif au coronavirus le 26 mars dernier.

Admis à l'hôpital le dimanche 5 avril en début de soirée, Boris Johnson s'est finalement rapidement retrouvé en soins intensifs. Alors que s'est-il passé ?

Lorsque le Premier ministre anglais a été admis à l'hôpital Saint-Thomas à Londres, il avait déjà connu plus de dix jours d'épisode de fièvre importante, et de toux particulièrement tenace. Lundi matin, Domninic Raab, ministre des affaires étrangères, annonçait que l'état de santé de Boris Johnson était plutôt bon et qu'il continuait de diriger le gouvernement.

Mais visiblement, son état de santé n'était pas au beau fixe, puisque le lundi soir, "Bojo" de son surnom, a été admis en soins intensifs. Les services du Premier ministre ont annoncé que son transfert en soins intensifs, n'était qu'une "précaution dans la mesure où le Premier ministre aurait besoin de ventilation respiratoire".

Visiblement, son état est tout de même stable. Mais le Premier ministre ne peut plus diriger le gouvernement. Qui va donc prendre sa place et dans quelles circonstances ?

Dominic Raab relaie Boris Johnson

La constitution britannique ne prévoit pas de vice-Premier ministre ou de Premier ministre par intérim.

Boris Johnson demande donc à Dominic Raab, de se charger des affaires en cours en attendant que ce dernier soit de nouveau sur pied pour gouverner.

C'est ainsi que cet homme, quasi inconnu jusque là, au profil bien différent de celui de Boris Johnson, se retrouve donc à la tête du gouvernement. Dominic Raab, l'inconnu propulsé au devant de la scène est le fils d'un réfugié juif tchèque.

Il a étudié le droit à Oxford, et est devenu conseiller juridique pour le Foreign Office. Il souhaitait absolument se faire une place dans le monde politique.

En 2010, il est alors élu député conservateur représentant Esher et Walton. En 2015, il est nommé secrétaire d'État à la justice. C'est en 2018, qu'il sera nommé secrétaire d'État au Logement. Principal concurrent de Boris Johnson en lice pour le poste de Premier ministre, lorsque ce dernier est élu, il choisit de placer Dominic Raab au poste de ministre des affaires étrangères.

Dominic Raab, peu apprécié du fait de son caractère connu pour être froid et peu aimable, devra donc travailler main dans la main avec les autres membres du gouvernement pour répondre à la demande de Boris Johnson.

Mais alors que va faire le Premier ministre par intérim ? Va-t-il suivre les directives ?

Dominic Raab s'engage à respecter les demandes de Boris Johnson

Malgré son poste de Premier ministre par intérim, Dominic Raab ne s'est pas vu accorder tous les droits et tout le pouvoir que confère ce statut. En effet, Boris Johnson a demandé à Dominic Raab de poursuivre les affaires en cours, mais de ne pas prendre de décisions pour l'avenir. Seul Boris Johnson sera amené à prendre ces décisions lorsqu'il sera de nouveau aux commandes du gouvernement.

Si le ministre des affaires étrangères souhaitait dépasser les limites qui lui sont conférées, il ne pourrait pas. En effet, le Royaume-Unis, est dirigé par la totalité des membres du gouvernement.

Ainsi, bien que le Premier ministre ait plus de pouvoir que tous les autres, il ne peut faire de choix décisionnels sans eux. De plus, la totalité des pouvoirs n'a pas été conférée à Dominic Raab.

Si Boris Johnson devait ne pas se relever du Covid-19, cela ne signifie pas non plus que Dominic Raab serait le Premier ministre attitré. Encore une fois, il serait question d'une décision collective incluant la reine Elisabeth II. Pour l'heure, Dominic Raab, est donc avant tout chargé de gérer la crise sanitaire qui fait rage dans le monde entier, en attendant que Boris Johnson combatte le virus.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!