Nous devons désormais vivre, quitte à mourir”, lance Nicolas Bedos. Au lendemain de l’annonce de nouvelles mesures dans certaines zones de France visant à limiter la propagation du virus, l’acteur et réalisateur a exprimé sa lassitude dans un post publié dans la nuit de mercredi à jeudi. “Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements”, ainsi débute le billet d’humeur de Nicolas Bedos. Dans ce dernier, il appelle la population à contredire les “lâches directives gouvernementales” en choisissant plutôt de “vivre à fond” et de “(tomber) malade”. S’il fait une exception pour les “parents très fragiles”, il précise tout de même que cela doit être une question de choix, rappelant à cette occasion la mort de son père, Guy Bedos, en mai dernier, dans des conditions où ce dernier n’avait pas pu voir ses proches.

Visiblement remonté contre les interdits, le réalisateur de “La belle époque” invite ses lecteurs à “aller au restaurant” et à “engueuler les flicaillons”. Des incitations qui vont bien évidemment à l’encontre des mesures prodiguées par le gouvernement, et pour lesquelles Nicolas Bedos s’attend à un retour de bâton. “En ce monde de pisse-froid, de tweets mélodramatiques et de donneurs de leçons, ce texte sera couvert d’affront mais peu m’importe”, balance le fils de Guy Bedos avant de conclure “Vivons à fond, embrassons-nous, crevons, ayons de la fièvre, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons”.

Un message qui ne passe pas auprès des internautes

Sans surprise, une véritable vague d’indignation s’est soulevée dans les commentaires, la plupart des internautes jugeant le texte “irresponsable" et "égoïste".

Que je suis mal à l'aise de lire ces mots”, écrit une femme de 28 ans, qui par ailleurs, “aime beaucoup” ce que fait Nicolas Bedos. “J'ai 28 ans et je me bats contre un cancer depuis janvier. Je ne mérite pas de mourir car tout le monde souhaite voir cette partie du visage que l'on ne voit plus depuis des mois", lance-t-elle avant de poursuivre : " Cette année est dure (...) mais elle m'a apporté beaucoup de choses dans le malheur. Elle ne m'aura pas donné foi en l'humanité en revanche... surtout quand je vois autant de gens qui ont l'air de voir les personnes âgées ou malades comme des dommages collatéraux."

Loin d’être la seule à s’insurger des propos de l’acteur, elle est rejointe par d’autres commentaires d’incompréhension : “Moi qui a eu le Covid, je vous dis que le port du masque n’est rien par rapport à un corps dévasté par un petit virus invisible”, commente une internaute.

Va faire un tour dans un service de réa et arrête de cracher sur ceux qui s’épuisent à sauver les gens”, dit un autre.

Nous rappelons que le port du masque est essentiel pour limiter le risque de transmission par gouttelettes et par l’air.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!