A peine lancée, la production française réalisée par Louis Leterrier est un carton mondiale. La série fait le buzz aux quatre coins du globe, atterrissant première dans le top 10 Netflix aux Etats-Unis, au Brésil, au Vietnam, aux Émirats Arabes Unis, en Belgique, en Italie, en Espagne, au Maroc, en Suède et bien d'autres.

En exclusivité par 20 Minutes, une projection Netflix calculant le nombre de spectateurs prédit qu’après 28 jours de diffusion, la série atteindrait 70 millions de foyers sur le globe. Elle dépasserait les dernières sorties en vogue comme "Les Chroniques de Bridgerton" ou "Le Jeu de la Dame", qui n’ont pas excédé les 65 millions à travers le monde comme "La Casa de Papel", qui serait donc également devancée.

Sharon Stone conquise, comme Edouard Philippe et la majorité d’Hollywood

Si les chiffres et prédictions parlent d’eux-mêmes, la validation du monde Hollywoodien porte un poids non négligeable dans l’audiovisuel. Sharon Stone, star des blockbusters "Casino" ou "Total Recall" a exprimé son admiration à Omar Sy sur Twitter, déclarant « Lupin, un autre super projet d’Omar Sy sur Netflix ». Elle deviendrait ainsi la série non anglophobe la plus populaire que Netflix ait lancé.

Alors que les critiques françaises sont mitigées, les hautes figures américaines semblent s’accorder sur la réussite du projet. Le magazine Variety, gros bonnet de l’actualité cinématographique, titre sa revue « Lupin assure être un amusement français avec un super Omar Sy ».

Le New York Times ou encore le célèbre site consacré aux critiques de Rogert Ebert eux aussi ont donné une opinion positive de la série.

En France, l'ancien premier ministre Edouard Philippe a été jusqu'à répondre à l'acteur de 42 ans sur Twitter concernant une blague faite sur Le Havre dont il est le maire. Il lui répond avec humour sur twitter, déclarant amicalement "Et vous y serez toujours bien accueilli cher @OmarSy !

". Un nouveau coup de pub par un compte Twitter, cette fois politique, et made in France !

Un autre tweet qui enflamme la Toile, c'est bien celui du journaliste sportif Frédéric Hermel, qui a méchamment provoqué l'acteur à propos de sa prise de parole sur la lutte des classes.

D'où vient l'essor de la mini série ?

Si les prévisions Netflix sont correctes, Lupin deviendrait la deuxième série la plus vue de l’histoire de Netflix. Une prouesse pour une production française, atteignant peut-être de temps à autres des sommets sur la plateforme de l’Hexagone, mais très rarement à l’étranger.

L’attrait de la série n’est pas anodin. D’abord par la qualité de la production Gaumont, portée par Louis Leterrier, le réalisateur d’"Insaisissables" ou de "L’Incroyable Hulk", qui est un cinéaste admiré. Ajoutant à ça Omar Sy qu'on ne présente plus. Césarisé en 2012, et apparaissant dans plusieurs blockbusters américains comme "Jurassic World" ou "X-Men", la tête d’affiche comptabilise déjà bon nombre de fans en Amérique.

Si le casting prête à une réussite, le synopsis lui même est des plus intrigants.

L’acteur de 42 ans incarne Assane Diop, cherchant la vengeance de son père accusé à tord pour le vol d’un collier. Vingt-cinq ans plus tard, alors qu’il est employé au Louvre, il organise le vol du même bijou appartenant à la riche famille Pellegrini, convaincu que son père est innocent et qu’un piège lui a été tendu. L'aventure se poursuit sur de nouveaux rebondissements à chaque épisode, gardant le téléspectateur dans une grande curiosité.

Finalement, la mini série tient en haleine le spectateur par un suspense palpable, un casting 5 étoiles, et c'est sans parler du mythe d'Arsène Lupin qui continue de fasciner. L'importante référence à la célèbre œuvre de Maurice Leblanc abordant le gentleman cambrioleur, a souvent fait mouche au Cinéma comme à la télévision.

Suivez la page Séries TV
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!