Lara Croft est revenue en grande pompe cette semaine dans les salles obscures. Désormais incarnée par Alicia Vikander [VIDEO] (« Danish Girl », « Ex Machina »), l’héroïne de tomb raider pousse la saga mythique de Jeux vidéo née au milieu des années 1990 à un autre niveau, nous faisant rapidement oublier les deux épisodes d’une première série de films entamée en 2001 avec Angelina Jolie en vedette. 17 ans après le premier Tomb Raider au cinéma, pourquoi Angelina Jolie n’a pas repris le rôle qui lui collait pourtant si bien à la peau ? (D’autant plus moulée dans ses combinaisons de plongée…)

Angelina Jolie et Lara Croft, une grande histoire d’amour

En 2000, Angelina Jolie a été choisie par la Paramount pour incarner la belle Lara Croft dans le premier volet de l’adaptation cinématographique du mythique jeu vidéo Tomb Raider.

L’actrice, qui n’avait pourtant qu’un gros succès au box-office derrière elle, « 60 Secondes Chrono », collait tellement bien au personnage au corps de rêve que la décision était évidente. Ce rôle fera d’elle une véritable star à 26 ans, et le premier Tomb Raider, sorti à l’été 2001, amassera pas moins de 274 millions de dollars de recette, un succès.

Une carrière lancée

Ce premier succès populaire fera décoller sa carrière, qu’elle poursuivra avec de nombreux gros succès comme « Maléfique », « Mr & Mrs Smith ou encore « Wanted ».

Apres ce succès, Angelina Jolie rempile une nouvelle fois dans les traits de Lara Croft pour un deuxième volet intitulé « Tomb Raider : Le Berceau de la vie » et sorti en 2003. Ce deuxième film n’aura rencontré qu’un succès mitigé, enregistrant 156,5 millions de dollars de recette dans le monde entier.

Avec un budget de départ estimé à 100 millions de billets verts, la saga de film Tomb Raider n’est pas assez rentable pour un Blockbuster et les aventures d’Angelina Jolie dans la peau de Lara Croft s’arrêtent.

De plus, les critiques sont extrêmement dures envers ces deux premiers films Tomb Raider [VIDEO], tout autant auprès des critiques spécialisés que des spectateurs, qui n’hésitent pas à les qualifier d’ébauches de sex-appeal sans aucun fond ni but.

Nouvelle époque, nouvelle héroïne

17 ans après la première adaptation cinématographique de Tomb Raider au cinéma, Lara Croft revient sous les traits d’Alicia Vikander. Avec un regard fier et des courbes moins généreuses, l’actrice tire son épingle du jeu en incarnant la Lara Croft d’une nouvelle époque, moins sexualisée, moins « super-héroïne », mais surtout plus humaine. Le virage avait déjà été initié avec le jeu vidéo reboot de 2013, dont le nouveau film Tomb Raider tire son essence.

Lara Croft, bien qu’initialement hyper-sexualisée, s’émancipe de son image originelle. Tomb Raider accompagne les changements d’époque, et c’est bien en cela qu’il restera un jeu vidéo mythique, et une icône de la pop-culture.