Artiste plasticien très calé lors de l'expression de sa passion, Abdias Ngateu ne cesse de déambuler entre son imaginaire disproportionné, et le monde qu'il espère faire découvrir à son public. Cet autodidacte résidant à Douala au Cameroun, n'en fini pas de nous balader dans l'expression libre de son ressenti intérieur. Non loin de se prédéfinir comme une icône de la peinture, Abdias Ngateu schématise unilatéralement sa vision du monde a travers ses personnages quelques peu triés sur le volet de la nature et du non-conformisme.

On verra des toiles inscrites au même registre d'égalité entre l'Homme et l'animal. D'où cette réévaluation des préceptes d'acceptation et de partage dont l'univers persiste à nous rappeler aux vues de cette pertinence assujettie à un idéal fondamental du vivre ensemble. Une de ses expositions les plus célèbres, met en branle les transport des moto-taxis (appelés Ben-Skin au Cameroun) et ce rapport ambigu qu'ils entretiennent entre passagers et conducteurs, lié à cet effet de surcharge.

"J'ai questionné dans ce travail les notions de déshumanisation et de précarité dans une société contemporaine. Dans cette exposition, j'ai présenté 26 toiles de dimensions variables allant du 100 x 90 cm, 45 x 40 cm et enfin 40 x 60 cm ". A tenu à rappeler ce plasticien hors normes au sujet de sa dernière exposition à la biennale du Dak'art 2018.

En effet, au lendemain de son expo à Douala, il voyage pour le Sénégal pour assister à cette biennale (Dak'art) très connue en Afrique et pour son cas va participer au Dak'art off 2018.

Abdias Ngateu, ou cet art scriptural de l'échange

La première exposition off du Dak'art a eu lieu le 6 Mai 2018 à la galerie "Dak'art Évent" dans les amaldies de la capitale. La seconde exposition quant à elle s'est tenue le 7 Mai 2018.

Elle s'est intitulée "Intersection", ou il a présenté son travail aux côtés de 3 artistes camerounais que sont Ginette Daleu, Merlin Tefolo et Patrice Kemplo. Toujours dans ce même prisme de découvertes, la troisième exposition se passera le 8 Mai 2018 au siège de l'EBAD à l'Université Chek Anta Diop. Avant de se déplacer pour le Sénégal, Abdias Ngateu a également exposé ses toiles à Bolo sous le thème "Hors normes" le 3 Mai 2018.

Jeune homme très averti dans le milieu de l'art plastique, Abdias Ngateu participe le plus souvent à de nombreux festivals à travers l'Afrique et le monde et commence de plus en plus à se faire une place de choix dans cet univers bâclé pour les non-initiés à la peinture. Déjà présent en 2017 dans de nombreux festivals au Cameroun, il a illuminé son art de sa présence au festival "Perfom'action" de Christian Etongo (un des précurseurs de l'art performance au Cameroun) pour la toute première édition.

L'art pour moi reste multifonctionnel

Autre que sa présence assidue sur les toiles de peintures, le jeune artiste se produit également sur les scènes avec des performances artistiques retraçant les aléas de la vie en société. De plus en plus connu dans le jargon culturel de son pays, Abdias Ngateu a également été invité au festival "Modaperf" de Snake Zobel de la compagnie Zora Snake en 2017 (qui en était à sa toute première édition).

Vibrant entre ses multiples fonctionnalités intrinsèques sur le vécu quotidien de son entourage, cet artiste pluridimensionnel capte et perçoit ses impressions à travers ses toiles et l'expression libérale de son émoi. Un artiste suspend immanquablement le temps et nous livre sa démesure d'où cette expression, "l'art c'est la vie". Abdias Ngateu en est son percepteur.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite