Dans la confrontation d'ego que se livrent Porsche et Tesla sur le circuit du Nürburgring, il y a cette vidéo devenue rapidement virale où la marque allemande double la marque californienne, en raison d'un souci technique qui immobilise cette dernière. Si la vidéo prête à sourire, sauf pour Elon Musk, elle représente peut-être plus que cela.

Tesla, des performances stratosphériques

Le monde de l'automobile et des médias ne parlent que de cela ces derniers jours, au point d'en oublier les autres informations, il s'agit de la compétition entre les deux marques sur le chrono du plus exigeants des circuits.

Porsche s'est chronométré à 7 min 42 secondes, tandis que Tesla a juste laissé fuiter des rumeurs autour de 7 min 20 secondes. Et les promesses sont encore plus impressionnantes. Mais au-delà de cette différence de chrono, et de questions tatillonnes comme celle des pneus, on note déjà les performances incroyables de ces berlines de luxe qui, par leur motorisation électrique, permettent des temps fantastiques que seules les thermiques les plus puissantes réalisent dans des conditions optimales. Si Porsche et Tesla se sont échauffées sur le circuit, les deux marques ont appris ou ré-appris, à le découvrir à bord d'un moteur électrique.

Viralité à contresens pour Tesla

Mais c'est la vidéo de cette Tesla en panne sur le bord de la route qui aura marqué le plus les esprits durant ces quelques jours. Elle ne dure pas particulièrement longtemps, quelques secondes au plus, mais elle est tout de même symptomatique. La Tesla est immobilisée et prise en charge par la remorqueuse, on ne sait pour quelle raison, et on voit la Taycan la doubler à faible allure.

Évidemment, on peut y voir un pied de nez métaphorique entre les deux marques. On peut aussi faire des supputations, notamment sur la capacité de la Tesla à maintenir un régime proche des 500 kW/h, tout simplement phénoménal, sur les portions les plus rapides. Tesla s'est d'ailleurs vanté en publiant la carte de la puissance utilisée sur les différentes portions du circuit. Si en terme d'endurance brute, la Tesla enterre la Taycan de 160 km, nul doute que cela ne suffira pas au génial et fantasque Elon Musk, que l'on imagine vexé de cette vidéo qui tombe vraiment au mauvais moment.

Un mois environ, c'est le délai court que se donne l'entrepreneur de Palo Alto pour placer définitivement son bolide au firmament des véhicules les plus performants de tous les temps. Il promet pour cela une nouvelle variante surpuissante qui sera commercialisée l'an prochain et qui semble bien loin des préoccupations des propriétaires. Rendez-vous fin octobre pour avoir le fin mot de l'histoire et découvrir la configuration exacte du véhicule utilisé.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite