Tesla est une marque connue pour sa capacité à être disruptive dans tous les domaines. Produire des véhicules électriques n'est que la partie visible de cette entreprise hyper active. Mais avec le Coronavirus qui bloque la moitié du monde, comment la marque californienne arrive t-elle a tiré son épingle du jeu ? Tour d’horizons des nouvelles de ces dernières semaines.

Tesla, des usines à l'arrêt

On aurait aimé que le tweet d'Elon Musk concernant le Covid-19 soit plus juste qu'il ne le fut en réalité. Lui qui avait qualifié la panique de stupide s’est bien trompé (surement en toute connaissance de cause) puisque le Covid-19 s'est étendu et a recouvert le monde en mettant pour l'instant la planète entière sur pause.

Tesla y compris. C'est en effet l'une des choses à retenir concernant la marque, c'est sa mise à l'arrêt. Tout allait pourtant bien pour l'entreprise de véhicules électriques puisque Tesla avait trouvé la croissance, livrait plus de véhicules que prévu et l'ouverture de la Gigafactory chinoise était le signal d'ouverture à un marché très en demande de solutions vertes pour rouler. A Frémont, là où sont assemblées les Tesla, tout est en pause aussi depuis le 24 mars. Le risque sanitaire a eu raison du fantasque Elon Musk.

Tesla se lance dans les respirateurs artificiels

Tesla a annoncé que ces deux Gigafactory américaines vont rouvrir leurs portes, dans le Nevada et à NY, pour produire des respirateurs nécessaires au traitement de la maladie.

Opportunisme et intérêt national font peut-être bon ménage mais peu importe aujourd'hui, la situation est assez dramatique pour prendre toutes les bonnes volontés. Et quand c'est Musk qui fait cadeau, il ne faudrait pas de priver.

Vous avez commandé une Tesla et il faut bien la récupérer, confinement ou non d'ailleurs puisque vous en avez légalement le droit.

Sauf que la légalité n'empêche pas de devoir de protéger et protéger les autres. C'est ainsi que la marque s’est adaptée. Signature électronique des documents, absence de clés physiques, le smartphone suffisant, tout est pensé pour tenir la distance de 1 mètre. Tesla a déjà l'habitude de remettre des véhicules à plusieurs dizaines de milliers d'euros à sa clientèle.

Elle a trouvé aujourd'hui, nécessité faisant loi, de le faire sans contact.

Tesla : vraies infos et intox

Il a été beaucoup question au début de l’épidémie de mode de recyclage de l’air des Tesla qui ont la réputation, prouvée, de résister aux pollutions bactériologiques. A se laisser emporter, on pourrait croire que les voitures électriques sont prêtes pour la fin du monde. Il n’en est rien mais effectivement le système de filtration de l’air est de loin le plus perfectionné du marché. Cependant, la Tesla ne protège en rien du Covid-19 puisque le virus se diffuse par les gouttelettes, de salive, par exemple, et non dans l’air. A la rubrique vraie info, c’est le cours de la bourse de Tesla qui impressionne.

Avec la flambée connue au mois de février, liée à la revente des shorters, Tesla n’a pu que connaître une période de baisse, ou de réajustement. Et cette période marquée par le coronavirus ne peut qu’accentuer cette baisse. Tesla ne vit d’ailleurs pas cette période plus mal que les autres constructeurs automobiles.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!