100 000 Tesla, objectif presque atteint. Elon Musk devait dépasser le cap des 100 000 voitures livrées ce trimestre pour rassurer les investisseurs. L'objectif n'a pas été atteint par l'entreprise californienne, pour seulement 3 000 véhicules.

Tesla et la Bourse, je t'aime moi non plus

Les chiffres du troisième trimestre sont tombés et Tesla n'a pas franchi le cap des 100 000 voitures livrées entre juillet et septembre. Pourtant, l'échec est minime puisque les ventes ont atteint plus de 97 000 exemplaires, une première pour l'entreprise de Palo Alto.

Sans surprise, c'est la Model 3 avec plus de 80 000 exemplaires qui est la voiture la plus demandée. Quel impact pour Tesla ? Dès l'annonce des chiffres, Tesla a chuté en bourse en perdant 4,15 % de sa valeur. Elle avait pris 3 % lors de l'annonce de la proximité avec les 100 000 livraisons. Dans les faits, Tesla n'a manqué son objectif que de 3 000 exemplaires et à peine plus au trimestre précédent.

La bourse sanctionne donc des résultats qui sont inférieurs de quelques points aux attentes prévisionnelles.

Mais d'un point de vue financier, Tesla saura rebondir comme elle l'a toujours fait. Donc, la publication des résultats financiers qui va suivre dans quelques jours est assez prévisible, avec encore un trimestre déficitaire, mais c'est une inquiétude qui concerne seulement les marchés financiers. Car la démarche de Tesla, elle, est la bonne, preuve en est tous ces autres constructeurs qui suivent la marque californienne avec des années de retard.

Tesla reste l'avenir du véhicule électrique

Les marchés ont leur logique que le reste du monde ne comprend pas toujours.

Car si les objectifs d'Elon Musk et de Tesla ne vont pas être atteint ce trimestre, cela n'a aucune importance si l'on regarde sur le long terme.

L'entreprise ne vendait même pas 500 véhicules par an, il y a seulement 8 ans de cela. Il en sort presque une par minute désormais. Une telle croissance est compliquée à gérer et c'est là l'enfer logistique que l'entreprise doit encore surmonter. Alors oui Tesla ne vend pas encore assez, mais la Gigafactory chinoise est la preuve que le marché est là, que les voitures électriques sont l'avenir et que la rentabilité, donc des ventes plus massives, ne tardera plus à arriver.

L'usine chinoise devrait pouvoir ouvrir d'ici la fin de l'année où le début de l'année prochaine, ce qui marquera une grande étape pour la marque. Tout n'est qu'une question de patience, un terme semble t-il étranger aux marchés financiers.

Même sans sa Gigafactory, nul doute que la période de fin d'année sera propice à Tesla pour battre son record, sa courbe de croissance l'y invitant pour ce trimestre ou le suivant. Tesla aura alors franchi un cap symbolique intéressant que les cooccurrents regarderont de près, comme il le faut de la conduite autonome.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite