Tesla, qui ne fait rien comme les autres, rend hommage aux Monty Pythons tout en se mettant en conformité avec la loi américaine.

Tesla, une nouvelle façon de voir la voiture électrique

Le moins que l’on puisse c’est que la Tesla Model 3 est à la fois à la pointe de la technologie, mais que son informatique embarquée lui permet aussi de faire des gags. On se souvient de l'inutile, mais toujours efficace, coussin péteur.

Depuis la mise à jour vers la V10, on peut regarder Netflix tout en étant au supercharger. Et surtout, il y a ces quelques jeux vidéos embarqués, comme Beach Buggy Racing, un jeu du style du Mario Kart, que vous contrôlez avec le volant et le pédalier de votre Tesla. En date, le dernier gadget est la possibilité de choisir ou modifier le son qu’émet la Tesla en roulant à très basse vitesse. Et puisque le terme disruptif sied si bien aux voitures d'Elon Musk comme les Tesla Model S ou Tesla Model X, les bruitages peuvent être saisissants.

C’est le cas de l'imitation du pas d’un cheval avec des noix de coco, une scène issue d’un classique de l’humour des Monty Pythons. Il y a aussi le bruit de la chèvre, et de celui du vent. Et Musk promet une future personnalisation bien plus large.

Tesla et ses obligations de constructeur de voitures électriques

Si Tesla ne veut rien faire comme les autres avec ses voitures électriques, comme la Model 3, la réalité est parfois plus compliquée.

La National Highway Traffic Safety Administration, l’autorité qui régule le monde automobile aux USA, a obligé les véhicules électriques à être équipés d'un système de sonorisation pour prévenir de leur présence, jusqu'à un seuil de 19 km/h. Si Tesla n’a pas d’autre choix que de se conformer à la réglementation en vigueur, Elon Musk montre une fois de plus son humour et son sens de la rébellion. C’est aussi pour cela que l'on aime la marque californienne de voitures électriques.

L’implémentation dans les véhicules n’a pas encore eu lieu mais devrait se faire dans les jours à venir pour rester en conformité. Tesla promet aussi la personnalisation du klaxon, ce qui donnera à n’en pas douter des résultats là aussi saisissants.

Ce qui est surprenant, c'est de voir que le grand patron qu'est Elon Musk joue tant avec Twitter au point de divulguer toutes ses informations sur ce média et de discuter avec ses clients.

Si cela fait bien évidemment partie de la stratégie du constructeur, le grand écart entre les considérations techniques, les promesses révolutionnaires et l'implémentation d'un bruit de pas de cheval pour sonoriser ses Tesla, reste toujours surprenant, dans le bon sens du terme.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite