La Pologne et la Belgique sont actuellement les plus touchés en Europe, où plusieurs sangliers sont de plus en plus atteints de la maladie d’origine africaine. Ce fléau inquiète tous les éleveurs de porcs notamment ceux de la Wallonie (Sud de la Belgique).

Sur les 63.000 hectares de terrain alloués pour ces activités, une vingtaine de cas a été mise en quarantaine dans une même zone. Le Réseau de Surveillance Sanitaire wallon a remis les résultats de ces analyses, effectuées sur l’état des lieux de cette épidémie au Ministre de l’Agriculture René Collins.

Partie de centaines voire de milliers de kilomètres, la peste porcine africaine (PPA) et son virus sont en expansion dans presque toute l’Europe.

La Pologne aussi touchée par la peste porcine

Inoffensive pour les humains, la peste porcine a déjà causé la mort de plus de 25.000 cochons en Pologne depuis le début de cette année 2018. En dépit des précautions sanitaires prises par le gouvernement, l’épidémie poursuit lentement son expansion.

Yvan Lorenzo, jeune éleveur, adopte tant bien que mal les précautions expliquées par les vétérinaires. Depuis plusieurs mois, il désinfecte son matériel et autres ustensiles d’élevage environ deux fois par jour, avant de pouvoir ouvrir la porte de sa porcherie.

Mais ses efforts n’éloignent pas totalement le danger.

« Ma porcherie ne peut pas être totalement hermétique, il y’a encore deux mois de cela, je me suis rendu chez un de mes amis pour une visite de courtoisie dans son enclot d’élevage. Curieusement cinq jours après mon départ, ses cochons ont été infectés et j’étais terrifié.

Mon Dieu ! Si j’avais été là ce jour, j’aurais sûrement transporté le virus PPA avec mes vêtements et contaminer mes porcs », confie Yvan.

Une denrée alimentaire mangée ?

Cependant, qui a amené la peste porcine africaine en Europe ? Plusieurs réponses hypothétiques peuvent être apportées : « Transporter un sanglier malade sur une telle distance est impossible, car cela causerait sa mort sur le trajet » déclare Laurent Igor vétérinaire.

« Sûrement un usager a jeté une denrée alimentaire contaminée depuis l’Afrique, que les cochons ont retrouvé et mangé », ajoute-t-il.

Selon le réseau de surveillance sanitaire de la faune sauvage, le virus PPA est très résistant dans les produits infectés, il peut même survivre durant trois mois dans les aliments conservés.

Les grandes mesures

Depuis l’alerte de ce virus en Europe de l’Est qui touche particulièrement les cochons, certains pays de même continent et ceux des autres continents tels que la Chine, la Corée du Nord, le Mexique ont décidé de ne plus importer la viande de porc en provenance des pays comme la Belgique, Pologne ou République Tchèque, pour ne citer que ceux-là.

« La Belgique est donc mis en quarantaine avec ses plus de 700 mille tonnes de porc importés par ans », indique un cadre quidam de l’administration Febev qui a précisé qu’il est proscrit de pénétrer dans les forêts belges pour effectuer de le chasse.

Curieusement, la bonne nouvelle est que la France, pays frontalier avec la Belgique, n’est pas concernée par la peste porcine africaine. Pour l’heure aucune alerte n’a été sonnée.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!