Dès le 1er avril 2019, les voitures à moteurs diesel datant de trois à quatre ans ne pourront plus circuler dans la ville de Berlin la capitale de la république fédérale de l’Allemagne. La décision a ainsi été prise par la justice le mardi 9 octobre 2018, à dessein de réduire au maximum les émissions du gaz carbonique dans la nature.

Selon des estimations de la presse allemande, plus de deux-cent mille véhicules ne circuleront plus dans les 15 kilomètres du centre-ville élargie jusqu’à #Friedrichstrasse, néanmoins avec des exceptions faites pour des raisons professionnelles.

Publicité
Publicité

« Cette interdiction est une mauvaise manœuvre du gouvernement d'Angela Merkel, qui s'échine à les empêcher la puissante industrie en automobile de marque diésel de préserver ce secteur stratégique » explique le président de l'ONG écologiste DUH, Jürgen Resch, à l'origine de cette procédure.

Coalition déçue

Pourtant il y a une semaine qu’une coalition s’est formée autour des sociaux-démocrates pour protester contre la mesure gouvernementale qui était encore en examen.

Publicité

En ce qui concerne l’émission de ce gaz polluant, cette coalition avait proposé d’autres mesures que celle de retirer les véhicules roulant avec des vieux moteurs diésels. Notamment équiper les moteurs de filtres réducteurs de pollution afin de permettre aux #automobilistes de continuer de rouler malgré tout.

Hélas, les autorités n’ont pas été du même avis. « D'ici les années 2030, les émissions du gaz carbonique seront réduit à 35%.» ont indiqué les ministres européens de l'Environnement, dans la nuit du mardi 9 au mercredi 10 octobre 2018.

« Ça va coûter très cher »

Même les constructeurs ont radicalement rejeté cette mesure de la coalition. « Une option qui va coûter très chère aux consommateurs. Nous refusons de financer ces matériels. De plus il y’a des primes d'aide au rachat de nouveaux véhicules » s’indigne un automobiliste de Berlin.

C’est la ville de Hambourg (Allemagne) qui était la première ville européenne à exécuter les mesures de restrictions de circulation pour les voitures diesels depuis le mois de mai 2018.

Les villes de Stuttgart et Francfort en ont pris le pas il y a environ 3 mois, et aujourd’hui c’est Berlin qui vient s’arrimer.

Les normes européennes (Euro de 0 à 5) instaurées lors du début des années 1990 sur les véhicules neufs, a pour dessein de contraindre les constructeurs automobiles à produire des véhicules de plus en plus propres.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite