Alors que le pays devrait connaître deux pics de très fortes chaleur en cette dernière semaine du mois de juillet, les plans d'eau et les piscines (même à domicile), requièrent plus que jamais une surveillance accrue des plus jeunes. Un nouvel accident domestique s’est produit ce samedi 25 juillet. Dans les premiers éléments de l’enquête apportés par les services d’urgence, nous apprenons que les faits se sont déroulés ce samedi 25 juillet dans la ville Monteux (Vaucluse). Dans cette petite commune de moins de 15.000 habitants, un drame a eu lieu ce samedi après-midi au domicile d’une famille.

Âgée de seulement deux ans et demi, une petite fille s’est noyée dans une piscine gonflable présente dans le jardin de la maison familiale dans le Vaucluse.

Le niveau d’eau n’était pas très élevé, environ 50 cm pour cette piscine hors-sol. Sur place, les pompiers de la ville de Carpentras, Monteux et les services mobiles d’urgence et de réanimation (Smur) d’Avignon n’ont rien pu faire pour réanimer la fillette. Ce sont les parents eux-mêmes qui ont découvert leur fille inanimée dans l'eau.

Une enquête est en cours

D’après les services de secours, les parents ont été pris en charge ‘en état de choc.’ Evidemment, les enquêteurs doivent mettre toute la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé dans ce jardin de cette famille originaire du Vaucluse. Quelles sont les circonstances exactes de la disparition de cet enfant ? La fillette a-t-elle échappé à la vigilance de ses parents ?

Si certains internautes mettent déjà en cause la surveillance des parents pour un enfant en si bas âge, aucune information ne permet à l’heure actuelle d’en savoir plus sur les faits avérés ou non. Mais nous vous le racontions déjà , il suffit parfois de seulement quelques secondes d'inattention pour que l'inévitable se produise.

1000 décès par noyade chaque année

Selon des enquêtes statistiques réalisées par Santé publique France, les noyades accidentelles tuent chaque année plus de 1000 personnes. Il s’agit même de la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Selon les autorités sanitaires, ces noyades restent pour la plupart évitables.

En 2018, on recense 1649 noyades accidentelles soit une augmentation de 25% par rapport à la dernière enquête de 2015. Des chiffres tragiques qui concernent notamment les adolescents et enfants âgés e moins de 13 ans. Santé publique France est ferme sur le sujet : peu importe le lieu de l'activité nautique, les enfants doivent toujours rester sous la responsabilité d'un adulte. 'Un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau'.

Suivez la page Direct Live
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!