Une solidarité ô combien importante. Il y a un peu plus d'un an, Nice avait été frappé par un attentat meurtrier. Un camion avait pénétré sur la promenade des Anglais durant le feu d'artifice du 14 juillet, écrasant les personnes les unes après les autres et en tuant 86 au total. Un mode opératoire identique aux événements de Barcelone. Christian Estrosi a déclaré qu'il rencontrerait ses homologues européens le mois prochain pour déterminer ce qui peut être fait pour améliorer la sécurité après l'Attaque de Barcelone.

Une réunion à Nice fin septembre

« Je suis convaincu que la vie prévaudra sur la mort et que nous triompherons de la barbarie et de la terreur », a ajouté Christian Estrosi après un moment organisé par la Ville de Nice afin d'honorer la mémoire des personnes décédées à Barcelone.

Les maires de plusieurs villes vont donc se réunir à Nice à la fin du mois de septembre afin de discuter avec Julian King, commissaire européen chargé des questions de sécurité. Christian Estosi a souligné qu'ils allaient évoquer ensemble les meilleures façons d'améliorer la situation et d'examiner la législation et les propositions nationales et européennes, qui étaient parfois trop restrictives. « Nous ne gagnerons pas la guerre avec les règles de la paix », a martelé le maire de Nice.