Le #Mexique est sous le choc. Un fort #tremblement de terre a frappé la capitale Mexico, tuant plus de 224 personnes, selon les derniers rapports, et détruisant des dizaines de bâtiments. Les secouristes ont débuté leur recherche de survivants. Des enfants seraient d'ailleurs piégés dans une école partiellement effondrée, dans le centre de Mexico. Le tremblement de terre de magnitude 7,1 sur l'échelle de Richter a causé des dégâts dans les états de Morelos et de Puebla et donc à Mexico. Le pays est sujet à des tremblements de terre et plus tôt ce mois-ci un tremblement de magnitude 8,1 a fait plus de 90 morts dans le sud du pays. L'épicentre du dernier tremblement de terre était à côté d'Atencingo dans l'état de Puebla, à environ 120 km (75 miles) de Mexico, avec une profondeur de 51 km, a confirmé le US Geological Survey.

Au moins 64 personnes ont été tuées au sein de l'état de Morelos, au sud de la capitale, et 32 ont été tuées dans l'état de Puebla. La moitié des personnes décédées l'ont été dans la capitale, plus dix autres dans le reste des zones touchées par ce tremblement de terre. Un bilan qui, évidemment, pourrait évoluer à la hausse dans les heures et les jours à venir.

Le Mexique habitué aux séismes

Environ deux millions de personnes sont sans électricité à Mexico et les lignes téléphoniques ont également été touchées. Les autorités ont averti les résidents de ne pas fumer dans les rues car les réseaux d'essence seraient également touchés. Le maire de la ville de Mexico, Miguel Angel Mancera, a déclaré que les services de sauvetage œuvraient actuellement sur des bâtiments effondrés ou gravement endommagés sur une quarantaine d'endroits dans la capitale.

Top vidéos du jour

Le tremblement de terre a eu lieu à Mexico, précisément 32 ans après un #Séisme qui avait tué environ 10 000 personnes. Les alarmes sismiques ont sonné, mais, manque de chance, cette journée était également destinée à des exercices. Il est donc fort possible, selon les autorités, que certains résidents n'aient pas pris au sérieux les alarmes. Mexico est l'une des villes les plus densément peuplées du monde, avec plus de 20 millions de personnes vivant dans la région métropolitaine. Le bilan humain de cette catastrophe pourrait donc s'avérer colossale pour un pays habitué à vivre avec les séismes, mais qui n'avait pas prévu d'en vivre un d'une telle ampleur ce jour-là.

Trump affiche son soutien au Mexique

Au niveau des infrastructures, un bloc d'immeubles de six étages, un supermarché et une usine figurent parmi les bâtiments effondrés de la ville de Mexico. Les médias mexicains ont également signalé que certains enfants avaient été sauvés de l'école Enrique Rebsamen dans le district sud de Coapa, mais que d'autres étaient encore piégés.

De l'autre côté de la ville, des équipes de secouristes et de bénévoles ont commencé à fouiller les décombres avec des piquets, des pelles, mais aussi à mains nues. La présidente Enrique Peña Nieto a exhorté les gens à éviter les rues afin que les services d'urgence puissent atteindre les zones les plus touchées. Alfredo del Mazo Maza, gouverneur de l'État du Mexique, a déclaré que les écoles sont fermées ce mercredi. Il a également ordonné à tous les transports publics de proposer leurs services gratuitement afin que les gens puissent voyager librement. Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien au Mexique n'ont pas tardé à affluer. Les dirigeants étrangers ont eux aussi envoyé des messages de soutien... dont un certain Donald Trump. Le président américain, dont le projet de construire un mur frontalier entre les Etats-Unis et le Mexique a fait polémique, a tweeté que « Dieu bénisse les gens de la ville de Mexico. Nous sommes avec vous et nous serons là pour vous ».