Le centre international de recherche et de documentation sur les traditions et les langues africaines (#CERDOTOLA) a fêté l’anniversaire de son #quarantenaire sous le signe de la : Croisade internationale pour la reconsidération des cultures patrimoniales d’Afrique. Ces festivités se sont tenues du 9 au 15 Octobre 2017 au Palais des Congrès à Yaoundé au Cameroun. Sur ce, il a fait suite à l’organisation du colloque international du quarantenaire qui s’est tenu durant quatre jours. Des invités prestigieux et la présence du comité international des savants et des experts africains (CISEA) composé du professeur Grégoire Biyogo (France), du professeur Théophile Obenga (Congo-Brazzaville), du professeur Bilolo Mubabingue (Allemagne), du professeur Pascal Adjamagbo (France), du professeur Pathé Diagne ( Sénégal), du professeur Fidèle-Pierre Nzé Nguéma (Gabon), du professeur Nicolas Agbohou (France), du professeur Kalamba Nsapo (Belgique) et enfin du professeur Paulin Hountondji (Benin).

Ce colloque du CERDOTOLA 2017, en droite ligne de l’approfondissement des réflexions et des actions entreprises par ce centre a brillé dans sa dynamique et sa maturité. Cette croisade internationale pour la reconsidération des cultures patrimoniales d'Afrique a réuni cet aéropage d’universitaires « savants » de renom, des autorités administratives et politiques, des rois et chefs traditionnels, des spécialistes des arts et culture, des experts de l’Afrique, des étudiants et des journalistes venus d’Afrique et du monde. Ayant pour thème directeur les institutions culturelles et scientifiques africaines dans les enjeux de l’émergence et de la renaissance, ce quarantenaire se sera appuyé sur des réflexions scientifiques et culturelles afin d’avoir un impact sur les communautés africaines tout en trouvant des résolutions adéquates à son patrimoine.

Top vidéos du jour

Il sera développé différents thèmes durant ce grand colloque de savants et de prestigieux universitaires. Entre autres on aura : Les Institutions culturelles et scientifiques africaines : états des lieux-Historique. En second recours on aura eu : Les Institutions culturelles et scientifiques africaines devant la problématique de la renaissance africaine : culture, identité, patrimoine. Troisièmement il sera question des : Institutions culturelles et scientifiques africaines dans les politiques globales et les stratégies nationales, régionales et internationales. Quatrièmement dans sa poursuite de valorisation de son patrimoine communautaire on a pu avoir : Les Institutions culturelles et scientifiques africaines face aux grandes questions de l’émergence : éducation, Gouvernance, économie, Paix et Sécurité. Et enfin pour terminer : Les Institutions culturelles et scientifiques africaines comme socle matriciel de la libération achevée de l’Afrique par une nouvelle pensée africaine décolonisée et décomplexée.

Le CERDOTOLA en route vers de nouvelles valeurs patrimoniales africaines

L’Afrique un continent regorgeant d’une multitude de patrimoines culturels se voit quelquefois spoliée et même violée dans son essence.

Les traditions africaines étant la plupart du temps régies par ses communautés, le centre international de recherche et de documentation sur les traditions et les langues africaines constitue valablement cet attache dont devraient se prémunir nos cultures afin de pouvoir émerger et ainsi préserver ses traditions. Ce quarantenaire qui a vu l’ouverture du village du festival appelé : Village Ubuntu de part sa particularité faite de terre cuite, de paille et d’autres accessoires similaires a pu accueillir un bon nombres d'invités et de personnalités. Le 10 Octobre 2017 au lieu dit Palais des Congrès, le Ministre des Arts et de la Culture son excellence le professeur Narcisse Mouelle Kombi a procédé à son inauguration en présence d’invités de prestiges et des festivaliers.

Les différentes expositions allant des ouvrages, des produits du terroir et de la gastronomie complèteront ce village multiculturel africain. Des concerts et des spectacles avec des artistes venus de tout horizons, verront cet espace vivre tout au long de cet anniversaire. La présence du très célèbre couturier Alphadi du Niger, illuminera les podiums avec sa nouvelle collection, sans oublier le saxophoniste national Manu Dibango qui présidera la cérémonie de clôture durant la soirée de gala du vendredi 13 Octobre. #Yaoundé