Née le 4 août 1972 à Paris d'une famille judéo-marocaine, Audrey Azoulay a été l'une des plus haute fonctionnaire de la république française dans le domaine des médias. Elle a été conseiller culturelle de l'ex président François Hollande entre 2014 et 2016, et ministre de la culture et de la communication entre 2016 et 2017. Elle vient d'être élue directrice générale du Fonds des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois, après avoir mené une campagne assez rude.

Une bataille de longue haleine

Le 15 Mars 2017, les médias annonçait la candidature de Audrey Azoulay pour le poste de Directrice générale de L'UNESCO.

Face à 8 candidatures au départ dont l'Égypte, le Qatar, l'Azerbaidjan (candidature retirée le 10 octobre 2017), le Vietnam (candidature retirée le 11 octobre 2017), la Chine (candidature retirée le 12 octobre 2017), le Guatemala (candidature retirée le 25 septembre), l'Irak (candidature retirée le 06 octobre), et le Liban (candidature retirée le 12 octobre), la fille du conseiller de Mohamed VI Roi du Maroc, devait mener une bataille digne de ce nom pour être élue à la direction générale de l'UNESCO. Elle a effectuée sa campagne à Rabat, la capitale du Maroc où elle a visité la Tour Hassan et la nécropole du Chellah qui représentent le patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle a également visité l'exposition d'autres sites tels que l'exposition "Face à Picasso ", au Musée Mohamed VI d'art moderne et contemporain, et le nouveau Musée de l'histoire et des civilisations.

Top vidéos du jour

Cette bataille a porté ses fruits au final avec l'élection de Audrey Azoulay poste de Directrice générale de l'UNESCO.

Audrey Azoulay remporte l'élection face au qatari Hamad Al-Kawari

Âgée de 45 ans, l'ex ministre de la culture et de communication a été élue à la direction générale de L'UNESCO, après une compétition de longue haleine. L'ancien ministre de la culture le qatari Hamad Al-kawari âgé de 69 ans, est arrivé en tête de liste au premier tour de l'élection, avec 19 voix. La France a obtenue 13 voix et l'Égypte était en troisième position avec 11 voix. Après plusieurs séries de vote, plusieurs pays ont retiré leur candidature. Un vote "pour ou contre le Qatar" s'est tenu. Car le le petit pays est accusé de financer le terrorisme international. Le Qatar en est sorti avec 22 voix. La France et l'Égypte sont restés à égalité avec 18 voix. Avec l'ampleur des hostilités contre le Qatar, les voix de Hamad Al-kawari ont considérablement chutées au profit de la France. Le vendredi 13 Octobre 2017, Audrey Azoulay remporte l'élection, et remplace de ce l'ancienne directrice de l'UNESCO, la bulgare Irina Bokova directrice de l'UNESCO depuis 2009.

En effet, l'élection de la fille du conseiller de Mohamed VI n'est pas apprécié de tous à l'échelle International. Certains pays auraient voulu avoir à ce poste un représentant de leur région. Il faudra se rendre à l'évidence, car c'est officiel : Audrey Azoulay est désormais la nouvelle directrice générale de l'UNESCO.