Déterminée, forte et engagée est ce qu'on lis sur le visage de cette jeune dame qui nous attire aussitôt la sympathie aux premiers abords. Sujette à de nombreuses prestations scéniques dans son pays, Ange Kayifa ne se retiens pas de nous apporter à chacune de ses représentations une nouvelle facette de son imaginaire. Récemment "Designer du Mois" (le 25 Octobre 2017) à l'Institut Français du Cameroun, (IFC) cette camerounaise à l'accent poussé nous revient pour sa participation au #Festival International d'Art Performance du Cameroun.

Etant la toute première édition de ce Festival artistique essentiellement sur la perfortmance, le promoteur Christian Etongo a voulu nous apporter un gage de son travail à travers les artistes sélectionnés pour leur assuidité et leur créativité, afin de nous présenter un ensemble de cet art si distingué. Loin de se départir de son champs de bataille, ce "vieux de la vieille" (dû à son ancienneté dans le milieu qui pourrait s'étendre à 20 ans) comme on le surnomme dans le milieu mettra simultannément ses représentations scéniques autour de la Performance artistique.

Son choix s'est porté sur Ange Kayifa car selon lui, son sens créatif dépeint sur sa personnalité au point de lui conférer une certaine autonomie dans son travail et ses créations. Du 26 au 28 Novembre 2017 à Yaoundé, le Festival International d'Art Performance du Cameroun fera montre de ses émotions et de ses sensations inestimables à ce nouveau venu au Cameroun.

Quand créer devient un préambule pour soi, son tout suit vaillemment un imaginaire conceptuel de sa pensée

"Je m'inspire de l'histoire ancienne, de la vie courante, je nourris mon esprit par des représentations artistiques. Ce festival est une inititiative très positive car au Cameroun il n'y a pas véritablement de plateforme qui met en avant les arts. Alors ce festival pourra donner une niaque de bossser encore plus dur dur". Nous confiera Ange lors de notre entrevue.

Top vidéos du jour

Unique en son genre, cette artiste multidimensionnelle comme elle aime se décrire elle-même trouve corps avec son esprit et son âme dans chacune de ses productions. Habituée à présenter plusieurs de ses facettes lors de ses sorties, il n'est pas impossible qu'elle nous transporte progressivement vers ce visuel ou tout rime avec renaissance, acceptation ou encore la redécouverte de son environnement vital.

Peu conventionnelle dans ses recherches, la jeune camerounaise n'hésite pas à mettre en avant les objets de la récupérations pour en faire des tenues aussi anarchiques que complètes, de la restructuration de la nature au premier plan de reconversion du style ou encore de l'élaboration de son éthique pour atteindre les sommets de sa tradition première. La performance pour cette artiste avertie est un acte "médiumique" qui lui permet de revivre et de transmettre ses émotions à travers les maux qui minent la société et les éléments naturels qui nous entourent. Le Festival International d'Art performance du Cameroun promet de partager les talents de tous ces artistes qui ne demandent qu'a faire entendre leur opinion dans leur pays et à travers l'Afrique.

#Afrique