La danse, le mouvement et la gestuelle sont une sorte de célébration de la vie de tous les jours. Le mettre en avant dans un festival est tout autre chose en comparaison de l'environnement ans lequel évolue la société. L'art étant inclu dans nos traditions, il se retrouve la plupart du temps catalogué dans des catégories bien précises. Le 18 et 19 e siècle en occident à perçu cette renommée comme étant une renaissance de l'esprit et des révolutions à travers ces créateurs d'émotions et d'idéologies. Se regroupant en de nombreuses disciplines (Arts plastiques, Théâtre, Danse, sculpture, architecture...), l'art performance, dont les origines semblent quelques peu inadéquates, se voit prendre de plus en plus d'ampleur dans le milieu.

Le festival MODAPERF (Mouvements, Danses, Performances) qui se déroule à Yaoundé au Cameroun du 23 au 25 Novembre 2017, accueille différents acteurs de cette discipline afin de promouvoir l'art dans toutes ses expressions. C'est ainsi que le Congolais Cruzz Taylor fera son entrée en scène dans la ville de Yaoundé. Sa performance se passera ce Samedi 25 Novembre au lieu dit "Laverie Tonton" à Titi Garage avec sa prestation "Kihu".

Sous le thème " Espace Public : Enjeux et Perspectives de la liberté de création hors les murs", le festival MODAPERF nous interpellera une fois de plus en mettant en scène des artistes venus de plusieurs pays afin de partager leurs créations autour de la danse et de la performance. Cruzz Taylor, invité de ce festival se dit être honoré d'être parmi ces artistes qui feront de l'art le centre névralgique de ce festival.

Top vidéos du jour

Etant un Danseur Chorégraphe, Performeur, Activiste, et fondateur de la Compagnie de danse contemporaine, INUKA DANSE COMPANY, il est natif de la ville de GOMA, réputée ville touristique se trouvant à l'Est de la RDC (République démocratique du Congo) capitale de la province du Nord-Kivu longtemps victime des affres des guerres depuis les années 90, aura survécu à ces troubles ce qui lui redonnera la niaque dans son travail.

La Danse comme miroir de l'âme, m'a construit tout au long de mon évolution artistique

« Comme mon objectif est d'éduquer la masse avec l'art, je conseillerais aux jeunes artistes de s'engager et de faire en sorte que l'Art devienne un moyen d'éduquer les communautés environnantes, pour que la génération qui arrive derrière nous, vienne trouver un bonne modèle. Ma participation ici au Festival MODAPERF, à Yaoundé me touche positivement pour les biens de la résistance du travail que j'ai failli attendre en Afrique surtout dans mon Pays la RD Congo, qui a motivé les Organisateurs du Festival à me sélectionner pour cette première Édition du Festival International de Mouvements, Danses et Performances. Du coup je suis très content d'être là pour représenter mon pays, et de partager avec d'autres Artistes de différents pays réunis pour ce Festival».

Nous diras l'artiste Cruzz Taylor en parlant de son engagement pour son art et son pays de naissance.

L'idée du Mouvement, danse, performance vient de l'engagement, la vision et la direction artistique que le danseur Zobel Raoul par ses multiples performances donne à son propre travail en Afrique et dans le monde. Habitué des scènes internationales, le délégué et promoteur du festival dit être animé par l'envie de donner une nouvelle forme et proposition artistique et esthétique dans son travail. Dans le but de revaloriser son festival il fera venir des artistes tels que Chloé Bégou (france), le Nancy Nko Danse (Cameroun), la Compagnie EMINTHA Théâtre (Cameroun), la Compagnie Ma' Danse (France), Cruzz Taylor entre autres.

« La danse et la performance évoquent un fort espoir en moi, parce que pour moi la Danse que je combine souvent avec la Performance de la rue pour éduquer la masse, interpelle et dénonce ce qui ne va pas en commençant à la base jusqu'aux autorités politico-Administrative ». Finira l'artiste en se justifiant sur ses propos. Modaperf promet de scintiller à travers ses directs et ses spectacles en salle au Cameroun, en Afrique et à l'international.