Ma fin d’après-midi s’est terminée de façon tragique ce jeudi pour les habitants de Melbourne (Australie) du côté de Flinders Street où des passants ont été fauchés délibérément par une voiture à une heure de pointe. Le conducteur et un deuxième homme en possession d’un téléphone portable et d’un sac qui contenait des couteaux ont été interpellés. La police ne parle pas de terrorisme pour le moment, mais a lancé un appel à témoins afin de recueillir témoignages et images du drame.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Le SUV roulait à 80 kilomètres/heure

Un SUV de marque Suzuki de couleur blanche roulant à 80 kilomètres / heure a foncé sur les passants en plein centre-ville.

Les blessés interrogés ont parlé de cris, de stupeur, de personnes qui courraient de tous les côtés pendant que le véhicule continuait sa course comme si de rien n’était, avec visiblement aucune intention de s’arrêter. Le bilan de cette attaque bélier s’élève à 19 personnes blessées pour le moment, dont certaines grièvement. D'après la station de radio Sky News Australia, un jeune enfant blessé à la tête a été hospitalisé dans un état grave.

Deux hommes en état d’arrestation

"Un australien de 32 ans d’origine afghane et connu des services de police" a été interpellé. Il "était consommateur de stupéfiants", a précisé Shane Patton, le chef par intérim de la police de l’État. "À ce stade, nous n’avons aucune preuve ou aucun renseignement qui indiquerait un lien avec le terrorisme". Le deuxième individu qui filmait la scène nie toute implication dans cette affaire.

"Un acte maléfique, lâche et délibéré"

Le Premier ministre de l’État de Victoria Daniel Andrews a évoqué un "acte maléfique, lâche et délibéré". 6 personnes avaient déjà été fauchées et tuées par un conducteur poursuivi par la police en janvier 2017 à quelques mètres de ce croisement occasionnant la publication d’un guide par les autorités australiennes et d’une campagne sur les comportements à adopter pour se prémunir de ce genre d’attaque, avec la mise en place de barrières, de caméras, d’édifice et de végétation. Un système d’alarmes publiques ainsi que des caméras de surveillance supplémentaires vont être installés. Canberra examine de plus en plus sérieusement la possibilité d’offensives terroristes (Nice, Berlin, New York) et les autorités déclarent avoir déjoué 13 projets d’attentats ces dernières années. L'acte terroriste n'est pas retenu à cette heure mais il y a urgence à sécuriser le carrefour concerné.