Le monde de la Bande Dessinée est plus ou moins regroupé parmi les arts les mieux représentés pour la jeunesse du Cameroun et même d'#Afrique. Raconter des histoires animées ou en films d'animation requiert en premier temps une certaine dextérité et un travail précis pour le dessin et la littérature. L'artiste camerounaise Reine Dibussi, nous offre ainsi cette opportunité de découvrir son dernier bébé en tant que "bédéiste" africaine sous la bannière de "Mutalako". Très présente dans le monde de l'édition, la jeune artiste à voulu s'exprimer en nous faisant découvrir cette histoire extraordinaire de " Jéméa" cette héroïne qui laissera ses lecteurs parcourir son univers intersidéral.

Voici les propos de Reine concernant ses aspirations pour son métier à travers la BD et le dessin:

"La BD est l'une de mes casquettes mais ce n'est pas la seule. J'ai choisie de travailler dans l'image et spécialement dans la BD parce-que j'ai toujours aimé écrire, raconter des histoires et dessiner. Raconter de la fiction m'intéresse plus que les Bandes dessinées sérieuses historiques ou de sensibilisations. Lorsque j'ai su que je pouvais en faire un métier, j'ai sautée sur l'occasion et j'ai cherchée à me former".

Ayant récemment participé au festival Mboa BD organisé par l'IFC (institut français du Cameroun) de Douala et de Yaoundé elle présentera son livre ce mercredi 20 Décembre 2017 au restaurant " La Terrasse " situé au quartier Hippodrome de Yaoundé aux environs de 16 heures précises.

Le collectif "Rest'Art" dont le commissaire d'exposition Gérard Ngan officie régulièrement dans ce lieu de culture assurera la présentation et les échanges avec le public.

Mutalako, plus qu'une œuvre un défi

La littérature ou le dessin sont des disciplines plus ou moins controversées dans le monde artistique africain et elles se voient parfois cataloguées au rang d'activité élitiste. La jeune artiste camerounaise dans son élan de productivité visuelle à tenu à nous impliquer dans ce visu de son imaginaire à temps partiel.

"J'ai fait l'école Émile Cohl à Lyon et contrairement à certains qui se spécialisent dans un domaine (Dessin Animé, édition,sculpture classique, 3D, peinture etc...), j'ai appris toutes ces disciplines. Je ne me met aucune cloison. Il se pourrait que le public me retrouve dans le dessin animé demain, ou dans les applications numériques. Ma formation ne s'arrête pas, je reste ouverte aux opportunités et je continue d'explorer ce qui s'offre à moi ". Dira cette auteure sur son parcours.

L'œuvre " Mutalako" parle en effet de Jéméa une Jengu, un esprit de l'eau de 10 ans qui apprend qu'elle va devoir redoubler son école d'initiation au même moment où les dirigeants de leur monde prennent la décision de détruire leur école d'initiation.

Cet ensemble est une Bande Dessinée jeunesse de science-fiction, grand format et couverture cartonnée, un classique du genre. La nouveauté se cache dans l'histoire même que propose l'artiste Reine Dibussi. En feuilletant ''Mutalako'' elle nous entraîne momentanément dans ce monde palpitant de mythes et de légendes parsemés des scènes inédites.

Reine Dibussi au firmament de son art

"Mutalako est un bébé, mais plus qu'une BD c'est une réflexion dans la manière de consommer l'image que j'aimerais apporter dans l'univers camerounais et international. Je l'inscris dans le courant artistique de pensées africaines et afro-descendantes qui se réapproprient leurs histoires, leurs pays, leurs continents, leurs potentiels avant de le proposer au monde. Mes œuvres partent souvent d'une recherche scientifique, historique, littéraire et même si au final je tombe dans la fiction".

Continuera cette auteure aux multiples facettes sur l'opinion qu'elle porte pour sa démarche artistique. La vente de son ouvrage suit son court et est distribué dans tout les supermarchés DOVV de Yaoundé. Également présente pour le festival international " Bilili BD Festival " au Congo Brazzaville, Reine Dibussi présentera son chef d'œuvre et sera bientôt disponible à Douala, Bafoussam et d'autres villes du Cameroun. Sa vente en ligne se fera en 2018 sur toutes les plateformes dédiées à la BD locale et même internationale. La Bande Dessinée amorce peu à peu les sommets de la littérature et du dessin en Afrique et peut agréablement se pâmer de se faire une place de renom à travers l'œuvre Mutalako. #actualités #Ecole