La Musique Afro-pop ou encore l'Afro-beat commence peu à peu à prendre de l'ampleur dans le milieu de l'industrie mondiale. L'Afrique et notamment le Cameroun détiennent le record de succès dans les bacs dans la sous-région Afrique Centrale. L'on ne cesse de découvrir des jeunes artistes camerounais tels que Daphné (auteure du célèbre titre "calée"), Locko, Mr Leo, Salatiel, Franco (disque de platine en France avec "coller la petite "), Maalox (auteur du titre " ça sort comme ça sort") ou encore Magasco entre autres.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Ces jeunes artistes musiciens se démarquent par leur créativité et leur obsession pour le rythme et le chant tel que Magasco.

Originaire de la région du Nord-Ouest Cameroun, le jeune homme voit le jour le 22 Septembre 1988 à Bamenda.

De son véritable nom Tohnain Anthony Nguo, l'artiste commence à s'intéresser à la musique dès son plus jeune âge. Très proche de la religion, il fréquente régulièrement les lieux de cultes et s'approprie facilement cette notion de don de soi et partage à travers son parcours. Personnage assez ouvert et sociable, Magasco se crée une identité en se lançant dans la débrouille comme vendeur à la sauvette. D'où il sortira la chanson "Ô Krika" (nom donné à la friperie dans la ville de Bamenda) de son tout premier album "Golden Boy".

C'est ainsi que le jeudi 28 Décembre 2017 au Snack-Cabaret "Ô Yaoba" à Yaoundé, il a présenté son premier album "Golden Boy" en live en collaboration avec la maison de disque Empire Company. Déjà dans les chaînes de diffusion musicales telles que Trace Africa ou BBlack, la chanson "Bella" passe en boucle aux heures de grandes écoutes suivi de "Sokoto" qui vibre au rythme de l'histoire du parcours de sa vie.

Il lance ainsi le Magasco-tour avec cette nouvelle sortie artistique.

Magasco ou cet esprit de reconversion au socle de son art

Déjà bien connu dans le milieu musical camerounais, le jeune artiste natif de Bamenda sort de sa réserve lors de la sortie du single "Kumba Market" en 2015, qui est sur toutes les lèvres. Son style musical se rapprochant étroitement de celle de ses voisins du Nigéria, les mélomanes camerounais ont été surpris de découvrir qu'il était bel et bien un natif du pays des Lions Indomptables. À chaque coin de rue la petite phrase "wul bang bang" de sa chanson "Kumba Market" habite toutes les maisons au point de lui valoir de nombreuses représentations en Afrique et dans le monde, plus de nombreux prix et récompenses.

Son tout premier album "Golden Boy" confirme ainsi son statut d'artiste ayant une grande notoriété dans ce milieu prisé du nouveau groove musical africain. Lors de la soirée de présentation de son premier album qui détient 14 titres, Magasco qui pratique la musique depuis plus de 10 ans, chantera des titres comme "Under my bed" qui représente un clin d'œil à son talent qui lui vient de l'éternel loin des fétiches et autres sortilèges.

La présence de l'artiste Locko (très adulé par le jeune public) a annoncé la chanson "Come we stay" en la chantant en duo, ceci dans le but de parler des couples vivant en concubinage. Magasco qui est un fervent croyant, n'a pas oublié de rendre hommage à Dieu en interprétant la chanson "Zambe" (qui signifie Dieu en langue Beti du Cameroun) pour son plus grand plaisir. Invité le 10 février 2018 dans la ville d'Obala au Cameroun, il donnera un concert gratuit en prélude à la fête de la jeunesse. Golden Boy semble être ce nouveau départ pour cet artiste qui n'a pas fini de nous montrer toute l'étendue de son travail et son talent.