Djibergui Rosine Amane, ministre de l'Aviation Civile, du Transport et de la Météorologie Nationale, a été démise de ses fonctions pour avoir refusé de prêter serment sur la Bible comme le recommandent les dispositions de la nouvelle constitution.

Une situation gênante pour le Président Déby et pour l'assistance

Nommés le lundi 07/05/18, les 29 membres du premier gouvernement de la IVème République tchadienne, ont prêté serment le jeudi 10/05/18. Une prestation de serment qui a permis à la Cour Suprême chargée de requérir le serment de chaque membre de délocaliser son audience dans le hall de la Présidence.

Pourtant garantie par la nouvelle constitution, cette prestation de serment s'est déroulée sous une fausse note.

La ministre de l'Aviation Civile, du Transport et de la Météorologie Nationale, Djibergui Rosine Amane, protestante de confession, a signalé que son obédience ne lui autorisait pas à jurer. Pour s’extraire à cet exercice, cette dernière proposé à la Cour de faire lecture d’un serment qu’elle a pris le soin de rédiger elle-même. Bien sûr, la Cour a simplement prit acte son refus de se soumettre à la Constitution de la IVème République tchadienne, obligeant le Président Deby à procéder in situ à son remplacement par le Général Taher Rozzi, son Chef d’État-major particulier présent à la cérémonie. Ce dernier a prêté serment dans la foulée.

En outre, Madeleine Alingué, la Porte-Parole du gouvernement tchadien a quant à elle, préféré à Allah, le synonyme « Dieu », lors de la lecture de son serment, amandé par la Cour mais validé par le Président Déby.

Top vidéos du jour

La Cour Suprême a accepté son serment avec l'arbitrage du Chef de l'Etat.

Des questionnements à venir sur la laïcité au Tcahd

Nous suivrons dans les jours qui viennent l'évolution de cette nouvelle République qui sans doute va soulever de nombreux questionnement et notamment sur la laïcité. La jeune République se confronte dès sa gestation à la réalité des religions dominantes du pays.

Mais l’on peut déjà se demander pourquoi étant informé des nouvelles dispositions constitutionnelles, Djibergui Rosine Amane, par respect pour la République n'a pas anticipé cette déconvenue, en tentant préalablement une démarche auprès de la Cour et auprès du Président de la République. Notons que, la nouvelle constitution tchadienne prévoit la prestation de serment pour les chrétiens sur la Bible et pour les musulmans sur le Coran.